Blog BMW

BMW Série 3 Retro
Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

La Série 3 dans le rétroviseur

La septième génération de la mythique Série 3 va bientôt pointer le bout de sa double calandre. C’est le moment de faire le point sur ce modèle emblématique qui rythme le cœur de gamme BMW avec une cote de popularité grandissante d’une génération à l’autre. Voici le portrait d’une berline qui ne sait pas passer inaperçue. 

Série 3 E21 1975 – 1983

Flashback, 1975. Nous sommes au salon automobile de Munich. La Série 2, tirée par la mythiques 2002 et sa variante sportive 2002 Turbo. Pour le nouveau modèle exposé sur le stand BMW, la marque choisit de changer sa dénomination en la baptisant Série 3, nom de code E21. Designer en poste depuis 1970 chez BMW, Paul Bracq s’occupe du dessin de la Série 3 E21 jusqu’à la sortie du modèle, en 1974. Et c’est Claus Luthe qui prend la suite jusqu’en 1990. La base technique de la Série 3 reprend celle de la Série 2, comme le moteur 4 cylindres développant 125 chevaux en injection mécanique.

A partir de 1977, le fameux moteur six cylindres, jusqu’alors réservé aux modèles haut de gamme, fait son apparition sur les 320i et 323i. Symboliquement, ces moteurs deviennent accessibles à une nouvelle catégorie de personnes. Cela a pour conséquence de démystifier le six cylindres pour le populariser. Ce choix s’avérera porteur pour la suite de l’aventure de la Série 3, qui, par sa large offre de motorisations, participe à sa polyvalence et à son aura.

Du côté de son allure, le style trois portes de l’ancienne Série 2 est conservé, mais elle bénéficie d’un dessin plus anguleux et de doubles optiques spécifiques, avec intégration du clignotant à côté des projecteurs. A la fin de son règne, la E21 a été écoulée à plus d’un million d’exemplaires, confirmant le concept, et encourageant à continuer l’épopée. Mais sa structure trois porte coupé a pu freiner certains clients potentiels : la E30 va corriger ce manque.

Série 3 E30 1984 – 1992

Sur ce modèle, Claus Luthe donne davantage de caractère sportif à la Série 3 qui devient une vraie berline disponible en 3 et 5 portes, cabriolet et break. Elle subsiste dans la lignée de la E21, en gardant les mêmes lignes tendues. Techniquement parlant, les trains roulants et les motorisations évoluent fondamentalement afin de se mettre aux dernières tendances et gagner en agrément de conduite. La E30 est un best-seller, avec plus de 2 millions de véhicules vendus à travers le Monde.

En porte-étendard, la E30 se dote d’un modèle sportif devant montrer tout le savoir-faire BMW et renforcer son image de marque auprès du grand public. Cousine de la M3 E30 évoluant en compétition dans le Groupe A et en DTM, la première M3 demeure l’emblème de l’image sportive de BMW, qui a vendu 5.000 exemplaires de sa sportive,de 1986 à 1991.Sous son capot, un 4 cylindres de 195 chevaux développant 240 Nm de couple. On la reconnait grâce à ses ailes élargies qui lui donnent une allure unique et diablement redoutable. La familiale premium et accessible à tous renforce son image et devient une icône qui a fait sa place dans le marché des berlines en bénéficiant d’un capital sympathie fort. La E36 va confirmer cette position.

Série 3 E36 1992 – 1999

Aux portes des années 200, la Série 3 E36 conserve la même allure tricorps tout en subissant quelques modifications : les ailes sont moins marquées, tandis que les projecteurs sont modernisés par un masque rectangulaire rejoignant les  doubles optiques. Elle prend de l’embonpoint pour répondre aux exigences d’une clientèle voulant davantage de confort à bord. On la trouve en coupé (1992), cabriolet (1993), et en break à partir de 1995.

La M3 est reconduite en se basant sur la carrosserie du Coupé, mais avec un moteur 6 cylindres qui développe cette fois 286 chevaux avec le moteur 3.0 litres, ou 321 chevaux avec le 3.2 litres.

Série 3 E46 1999 – 2005

C’est le changement dans la continuité, comme BMW sait faire : les projecteurs restent liés mais perdent leur rectitude avec un décroché sur leur partie inférieure. La calandre est intégrée au capot afin de retirer un ajustement de carrosserie, ce qui allège la silhouette, qui garde toutefois la même sportivité avec une ligne de caisse marquée au niveau des poignées. La Série 3 E46 ne déroge pas à la règle des multiples carrosseries, puisque l’on trouve une version break, coupé, et cabriolet.

D’ailleurs, la M3 E46 se dote d’une inédite version découvrable, et d’un 6 cylindres de 343 chevaux.

Série 3 E90/91/92/93 2005 – 2013

La Série 3 E90 s’embourgeoise, avec une berline E90 aux lignes moins raides et à l’allure plus sérieuse. La version break E91 et coupé E92 terminent la liste des modèles disponibles, auxquels on ajoute une version découvrable. Notez que le coupé se dote d’une face avant et de feux spécifiques, tandis que la M3 s’offre un V8 de 420 chevaux.

On voit aussi la Série 3 GT arriver, dotée d’un hayon et d’un traitement plus haut de gamme grâce à des équipements qualitatifs.

Série 3 F30/31/34/80 2011 – 2018

La berline de sport moderne se refait une beauté, et met à jour son offre en misant sur la renommée de son modèle représentant un quart des ventes BMW. Avec cette nouvelle version, le design s’affûte. La face avant athlétique évoque aussi, par le biais de ses projecteurs travaillés grâce aux feux de jour, un haut de niveau de technologies embarquées. Plus large, plus sportive, résolument moderne, la berline capitalise sur une allure haut de gamme que l’on retrouve aussi à l’intérieur grâce à un agencement bien pensé, et aux finitions exemptes de défauts.

Ces technologies transparaissent aussi au travers de motorisations efficientes, toujours disponibles en transmission xDrive, déclinée sur la plupart des moteurs disponibles au catalogue. Et en parlant de catalogue, la Série 3 était disponible en version Motorsport M3, codée F80. Spécialement conçue pour une conduite plus sportive, elle développait 431 chevaux grâce à un moteur biturbo de 6 cylindres. En janvier 2018 et sous le badge CS Coupé Sport, une version limitée à 1.200 exemplaires voyait sa puissance poussée à 460 chevaux.

Outre la berline F30, le client pouvait aussi choisir la version Touring F31 ou la GT F34 avec son hayon spécifique. Le cabriolet étant réservé à la Série 4 dont elle reprend beaucoup d’éléments à sa sœur Série 3.

La Série 3 G20 arrive prendre la relève

La Série 3 est le modèle le plus prisé de toutes les BMW. Ce succès commercial place le modèle en référence du segment, tant par son style atemporel que par ses équipements et son confort. Croisant les univers du sport, du style et du haut de gamme, la Série 3 marie à merveille ces éléments pour en constituer une identité à part entière. La prochaine Série 3, code G20, reprendra ces codes et redéfinira les standards du type. Plus longue et toujours aussi en avance sur son temps, elle redéfinira le cœur de gamme BMW au travers d’une multitude de finitions et de motorisations.

 

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook
Instagram