BLOG BMW

Sunday Ride Classic: BMW Motorrad France était présent

Lors du week-end de Pâques, le circuit Paul Ricard accueillait la Sunday Ride Classic, un événement moto devenu un rendez-vous régulier sur le plateau du Camp du Castellet. Les motards étaient réunis durant deux jours pour partager leur passion pour les deux roues. Un avant-goût de la grande manifestation du mois de septembre, le Bol d’Or.

BMW sunday Ride classic-9

Parmi les marques présentes sur la Sunday Ride Classic,  BMW Motorrad France avait installé un stand important où nous avons pu rencontrer Alexandre Haeberlé, Responsable évènementiel du constructeur allemand en France. Les BMW étaient bien plus présentes sur le stand que sur la piste.

R Nine T Boxer design-1Le stand BMW Motorrad présentait l’essentiel de la gamme avec entre autre la S 1000 XR qui sortira au moi s de juin avec comme base moteur la redoutable S 1000 RR version full (dont Philippe Monneret nous donnera son avis), sur laquelle il a été intégré un cadre trail, hyper sportif.

Autre modèle qui a attiré notre attention la R nine T en version « Café Racer » réalisée par Boxer Design. « C’est une série limitée que nous avons lancé il y a deux mois, il n’y aura que  90 exemplaires« , souligne Alexandre Haeberlé.

Le préparateur toulousain a conservé la mécanique et la partie cycle du modèle d’origine. L’idée est partie de chez BMW France car la R nine T est le modèle type pour une personnalisation. L’an dernier, le constructeur bavarois avait déjà proposé un scrambler.

Boxer Design a repris en termes de couleur, les codes de la marque d’avant-guerre, histoire de célébrer une nouvelle fois les 90 ans de la marque en 2014 avec un habillage noir et son double liseré blanc peints à la main. Sur le plan stylistique, le préparateur a opté pour une tête de fourche en carbone et la coque de selle en carbone. La sellerie cuir dispose d’un revêtement en alcantara. Cette R nine T dispose également un échappement silencieux noir made in Akrapovic et des plaques  greffées sur les caches culbuteurs spécialement réalisées pour le Café Racer avec un numéro.

A noter que ce modèle est encore disponible à la vente dans quelques-unes des concessions du réseau. Pour cela vous devez acheter un R nine T « classique » et le kit proposé par Boxer Design sera installé par le préparateur dans les deux semaines qui suivent. La version standard est commercialisée à partir de 15 200 €, avec l’ajout du kit il faudra compter 18 900 €.

La mode semble donc à la customisation notamment sur la BMW R nine T. Nous vous avions parlé du R nineT Custom Contest, un concours qui consiste à proposer sa version du modèle BMW et si vous projet est retenu, vous remportez un exemplaire et financement pour le transformer.

« Ce projet s’adresse aux préparateurs indépendants. Nous avons reçu 40 projets, tous très intéressants et surtout très différents. Celui qui remportera le concours verra son modèle exposé fin novembre au Salon Moto Légende,  » souligne le responsable évènementiel de BMW Motorrad France.

D’autres modèles pourraient se faire customiser, comme l’an dernier lorsque Fred Kruger, champion du monde de Custom, s’était attaqué à la K1600 GT. « On a abouti à un produit complètement hors-norme et décalé », avoue Alexandre Haeberlé.

Philippe Monneret: « la S 1000 RR full, bien plus performante que la 500 de Spencer… »

Philippe Monneret avec Claude Sage

Philippe Monneret avec Claude Sage

BMW sunday Ride classic-12Si le directeur du circuit Paul Ricard, Stéphane Clair, est un passionné de deux roues, le monsieur moto du circuit varois, est sans nul doute, Philippe Monneret, qui a installé sa structure Easy Monneret sur place. Lors de la Sunday Ride Classic, il avait le rôle d’encadrer et pour cela, il a utilisé une S 1000 RR full. Lorsqu’on lui demande où se situe ce modèle de série par rapport à les motos de compétition comme la 500 Honda de Spencer, il répond sans hésitation « devant pour pleins de choses comme le châssis ou le freinage. Avec mon ami Christian Lavieille, on trouvait déjà lorsqu’on était chez Suzuki que ça tournait moins bien. Mais ces nouveaux modèles de série par rapport aux anciennes de compétition qui nous ont pourtant fait rêver, sont redoutablement efficace. Sur le tracé court du Paul Ricard, le 3,8 km, avec la S 1000 RR on prend 299 km/h au compteur au bout de la ligne droite. Avant sur le grand, avec une moto sportive tu le prenais difficilement. C’est un moteur terrible sans oublier l’assistance électronique qui te permet de rouler avec plus de sécurité. »

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Un commentaire

    1. LENSER Eric

      Rien des photos des sidecars s’ouvrant 🙁

      Le #15, 2e photo c’est moi et Bernard Ragonnet !

      Est que ce possible a trouver la photo ?

    Laisser un commentaire