Blog BMW

Retour en endurance 2021-06 1
Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

Le retour annoncé de BMW en endurance !

Le 10 juin 2021 était une journée qui démarrait normalement, jusqu’à ce que le CEO de BMW Motorsport, Markus Flasch lâche une bombe sur sa page. “We are back”, avec en affiche la légendaire V12 LMR. Le retour de BMW en endurance vient d’être programmé !

Un retour sur scène

BMW va donc faire un retour sur la scène en endurance. Tout porte à croire que ça sera le cas dès 2023, avec une présence aux 24 heures de Daytona, pour continuer sur une belle lancée !

Nous aurons donc BMW Motorsport dans la catégorie LMDh, prêt à en découdre avec Porsche et Acura, sur la traditionnelle épreuve d’ouverture de l’IMSA. Le duel d’hypercars commencera Outre-Atlantique et pourrait faire des étincelles. Courir en “Le Mans Daytona hybrid” impose qu’on suive des règles très exigeantes: 1030 kilos au max, une limite de 680 chevaux, une motorisation hybride imposée avec une partie thermique… Avec des voitures qui pourront même courir aux côtés de la catégorie LMH (Hypercar). L’objectif de la FIA étant de favoriser la convergence des deux catégories, pour qu’elles cohabitent dès 2022 en piste.

BMW pourra encore cette fois affirmer sa position de leader ? On le saura très vite, mais au vu de l’histoire, tout pourrait nous faire dire qu’il y a des chances pour qu’un podium leur arrive.

Il était une fois, en V12

Nous sommes en 1999, Williams et BMW sont en plein milieu d’une alliance (commencée un an plus tôt, avec comme agrément d’avoir BMW qui fournit des moteurs pour la compétition aux anglais). Du nom de BMW.WilliamsF1 Team, cette fine équipe avait décidé de faire affaire dans la Formule 1, mais aussi dans la catégorie LMP (Le Mans Prototype).

Comprenez par là, une des courses les plus difficiles au monde, tant pour les pilotes, que pour les ingénieurs. La concurrence y est très rude, au milieu des 911 GT1, des Nissan R390, des Audi R8R ou autre Toyota GT-One. Pour s’y faire une place, il fallait faire des essais. Avec BMW pour la partie moteur (via des S70 en réserve, comprenez par là, ce qu’on pouvait retrouver dans les McLaren F1 GTR). Puis Williams qui n’avait plus rien à prouver en termes de savoir-faire en châssis.

Le premier bolide ayant résulté de ça fut la BMW V12 LM, qui n’avait pas pu marquer les esprits et vraiment finir l’épreuve du Mans en 1998. Mais ne rigolez pas trop, car cette base va servir à la conception d’une légende, la BMW V12 LMR. 

Retour en endurance 2021-06 2

La machine de guerre

914 kilos, plus de 580 chevaux, boite 6 vitesses séquentielle X-Trac, avec un châssis en aluminium avec une déco Art Car et et un V12 éprouvé, elle allait largement pouvoir mettre en danger les paddocks du Mans. Pour l’année suivante, nous avons donc une ligne de départ avec deux LMR, aux côtés des Toyota GT-One, des Audi R8R, ou des Mercedes CLR (qui mettra aussi la concurrence en danger lors de l’épreuve, mais d’une manière plus littérale, même si c’est une autre histoire ça).

Après une course très agitée, nous avons eu une belle performance de BMW, qui aura fini non seulement un tour devant le chouchou de la course (Toyota), mais par-dessus tout en pôle position ! La LMR #15 pilotée par Yannick Dalmas aura marqué l’histoire.

Suite à ça, BMW aura tenté la compétition en ALMS, en gagnant sur le début de la saison de 1999, mais en laissant la victoire à Panoz, puis en enchaînant l’année suivante, mais cette fois en laissant la première place à Audi (même si Motorsport se rattrapera l’année suivante en catégorie GT, avec la fameuse M3 E46 GTR, la même qu’on pouvait piloter à Rockport dans Need For Speed: Most Wanted)

Suite à cela, BMW n’aura plus vraiment été présent par la suite dans cette catégorie… Du coup, ce retour sur la scène en LMDh nous permettra de faire spirituellement, une sorte de retrouvaille avec la belle époque !

Retour en endurance 2021-06 1
CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook