Blog BMW

McLaren F1 GTR V12 Chantilly 2019
Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

La McLaren F1 GTR et son moteur BMW au concours d’élégance de Chantilly

Le concours d’élégance de Chantilly nous a permis de découvrir de près la McLaren F1 GTR, grande gagnante des 24 Heures du Mans 1995. Aujourd’hui, c’est séquence nostalgie !

Flashback. En 1995, quarante-huit voitures prennent le départ des 24 Heures du Mans. Les yeux du public étaient rivés sur le spider LM94 qui avait enregistré les meilleurs temps lors des essais qualificatifs, avec William David au volant. Mais le plus surprenant était dans une toute autre catégorie…

Dans la catégorie rapide GT1, les McLaren F1 GTR ont la cote. La course se passe en grande majorité sous la pluie et complique les stratégies des écuries. Dans les dernières heures, la McLaren F1 GTR n°59, pilotée par JJ Lehto, Yannick Dalmas et Masanori Sekiya donne le meilleur d’elle-même et remporte la course. C’est la première fois qu’un pilote finlandais et qu’un pilote japonais se glissent sur le podium de la course d’endurance Mancelle.

Dérivée du modèle de série, la McLaren F1 GTR est développée par McLaren Automotive. Produite à seulement 32 exemplaires dont 9 dites « à queue longue ». La GTR est dérivée du modèle de série McLaren F1, avec quelques améliorations pour la rendre compétitive sur les circuits. Sous son capot, c’est le même moteur que celui de série. Il s’agit d’un moteur atmosphérique V12 BMW qui développe 627 chevaux à 7.500 tours par minutes. Le choix de l’atmosphérique a été dicté par les contraintes de fiabilité et d’usage. Ce V12 était en place dans les Série 7 et Série 8 aurait dû être incorporé dans le projet de BMW M8, qui n’a finalement pas vu le jour. La M8 Competition dévoilée il y a quelques semaines embarque plutôt un V8 biturbo de… 625 chevaux.

Avec son poids réduit et ses performances impressionnantes, la McLaren F1 GTR revendique des capacités uniques qui seront jalousées par la concurrence sur les circuits de l’époque. Si sa composition et ses choix techniques sont restés secrets, on peut néanmoins noter que sa carrosserie allongée et son appui aérodynamique supplémentaire lui donnent un look reconnaissable. Le bolide fait futuriste, bien posé sur ses pneus larges prêts à attaquer les lignes droites et enchaîner les chicanes.

24 ans après, toujours à l'attaque

24 ans plus tard, la McLaren F1 GTR et son moteur V12 BMW sont présentées sur le parking du concours d’élégance de Chantilly. La voiture arbobre la même livrée noire du team Kokusai Kaihatsu Racing de l’époque, arborant toujours le numéro 59 ainsi que les noms du victorieux trio de pilotes. En 1998, la McLaren F1 de série a réalisé un record de vitesse à 386,7 km/h, prouvant la validité des choix techniques et mécaniques adoptés, et la bonne conception du moteur V12 BMW.

L’an dernier, la McLaren F1 GTR avait aussi fait une apparition au circuit de Laguna Seca à l’occasion de la Monterey Motorsports Reunion. Mika Häkkinen, ancien champion du monde de F1, en a profité pour s’installer au volant du bolide sensationnel.

McLaren s’est ensuite éloignée de BMW pour se rapprocher d’une autre marque construisant aussi ses moteurs. Quelques rumeurs d’un nouveau rapprochement ont été évoquées dans le passé, sans toutefois se réaliser. Mais cette fin de partenariat ne doit pas faire oublier l’expertise et le savoir-faire des techniciens de Munich dans la création d’engins performants, prêts à relever les défis ! 

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook
Instagram