BLOG BMW

Essai BMW X1 : plus de X, moins de BMW

L’ancienne BMW X1, en dépit d’un look plus proche d’un break surélevé, a rencontré un franc succès avec plus de 730 000 ventes au niveau mondial tout au long de sa carrière. Celle qui prend sa suite affiche un look de SUV et nourrit de fortes ambitions comme en témoigne son premier record : celui du meilleur démarrage de pré-commande de l’histoire de la marque en France. Mais quelques détails nous ont chagriné.

nouveau-X1-essai-avis-4

C’est dommage

nouveau-X1-essai-avis-23Ca commence un peu à grogner au sein des passionnés de la marque. Si la première génération de X1 (avant le premier restyling) pouvait disposer d’un 6 cylindres en ligne atmosphérique et d’une transmission aux seules roues arrière, en plus du mode xDrive, cela n’est plus le cas pour la dernière née qui devient une traction ou quatre roues motrices, avec, dans le meilleur des cas, des 4 cylindres essence suralimentés placés en position transversale. Ce choix d’architecture condamne l’implantation d’un 6 cylindres. Si on comprend la démarche qui permet de gagner de l’espace aux places arrière et dans le coffre, il faut avouer que d’un point de vue des traditions de la marque, on est dubitatif. Et même si la demande pour une telle motorisation pourrait être faible, c’est dommage d’en priver certains clients qui devront se positionner plutôt sur un X3 ou un X4 qu’on trouve facilement d’occasion sur ce site.

Le nouveau design

nouveau-X1-essai-avis-27Le nouveau X1 marque une rupture stylistique avec l’ancien. Les proportions sont plus équilibrées. La nouvelle face avant se rapproche de celles des grands frères X3 et X5 et c’est un bon choix. Personnellement, je trouve le nouveau X1 très beau avec sa calandre droite, ses doubles phares accompagnés des antibrouillards ronds positionnés en hauteur. De profil, l’ensemble donne une impression de robustesse et l’arrière peut même amener à une confusion avec le X3.

A l’intérieur, on retrouve un tableau de bord typiquement BMW avec le GPS (non tactile et sans commande gestuelle) implanté au milieu du tableau de bord. La finition, surtout avec l’intérieur cuir, n’appelle aucun reproche.


  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    2 commentaires

    1. pierre

      plus c’est haut….plus c’est tendance ! Les acheteurs recherchent des positions de conduite surelevée typée utilitaire meme si la hauteur du véhicule entraine davantage de roulis et moins de précisions.
      Donc BMW suit ses acheteurs, c’est logique.
      apres coté look, ce X1 fait plus massif , rejoint ses congénères X3/X5 ,….. perso. je préfére la ligne de l’ancien typée break-surelevé (façon Allroad), il gagne en qualités des intérieurs et en volume , meme si ça fait toujours curieux de voir le moteur en travers, et meme la batterie ….sous le capot !!!

    2. tournesol

      BMW rentre dans le rang des SUV classiques et fades…..et clone les Nissan, Toy., ou Audi de meme structure ,
      c’est dommage,
      Autant acquérir un Kadjar bien plus confortable et économique ! Le précédent X1 se singularisait davantage de la production classique et avait une véritable ADN.
      la marque perd de jours en jours ses particularités au profit du marketing financier .!!
      On achetait des BMW car elles étaient différentes dans leur technique mais aussi dans leur look et leur esprit……..comme des ALFA ou des LANCIA naguère,
      aujourd’hui entre les tractions, SUV au look nippon, moteur 3 cylindres ……qu’est ce qui peut donner envie d’acquérir une BMW….???

    Laisser un commentaire