Blog BMW

Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

Essai BMW M850i xDrive Cabriolet : notre coup de coeur !

J’avais beaucoup aimé la Série 8 coupé. Etant fan de versions « plein air », je n’attendais qu’une chose : essayer la M850i Cabriolet. Je n’ai pas été déçu par celle qui compose le haut de gamme de chez BMW, complétées par la version coupé, la Série 7, le X7 et l’i8.

Un design qui fera date

La BMW Série 8 cabriolet offre un design que je trouve encore plus élégant que celui de la version coupé. Les proportions (4 843 mm de long, 1 902 mm de large et seulement 1 339 mm de haut) participent déjà à cette perception. C’est 10 cm de moins en largeur qu’un X7 mais surtout 36 en hauteur ! Cette Série 8 est encore plus belle une fois qu’elle est décapotée. Son pare-brise court et bas lui donne un air trapu, renforcé par l’épaulement des ailes arrière.

La face avant est une vraie réussite grâce aux larges entrées d’air logées dans le bouclier de la finition M Sport. Visuellement, l’arrière semble plus imposant que sur le coupé. On regrette juste que les fausses sorties d’échappement laissent apparaître des petits tuyaux en métal.

Le moteur, cœur du réacteur

Sous le capot de la Série 8 M850i Cabriolet, le V8 essence de 530 chevaux sait se faire entendre, à condition de choisir le mode de conduite qui lui permet de s’exprimer. L’avantage du cabriolet, c’est qu’une fois la capote repliée, on profite encore plus des vocalises du V8, pour notre plus grand bonheur !

Ce V8 de 4,4 litres de cylindres est doté de la technologie M Performance TwinPower Turbo. De fait, il reçoit deux turbocompresseurs à double volute (twin-scroll) avec refroidissement de l’air de suralimentation niché dans le V des rangées de cylindres. Les ingénieurs ont ajouté le système d’injection haute précision, la commande entièrement variable de soupapes VALVETRONIC et le dispositif de distribution variable double VANOS. Au final, le couple maximal atteint 750 Nm et le tout, malgré un poids conséquent de plus de 2 tonnes (oui oui…) avale le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, bien aidé par les quatre roues motrices du système xDrive et la boite Sport automatique à 8 rapports. 

Lors de notre essai qui n’a pas été réalisé en mode « éco-conduite » pour cette fois, la Série 8 M850i Cabriolet a établi une moyenne de plus de 14 litres aux 100 kms. Pour 530 chevaux et deux tonnes, c’est une valeur tout à fait raisonnable.

15 secondes suffisent

BMW n’a pas doté la Série 8 d’un toit rétractable pour ne pas alourdir le coupé. A la place, on découvre une capote en tissu qui isole parfaitement du bruit ambiant. La capote en tissu est fournie de série en noir, mais est également disponible en anthracite argenté en option. Pour se faire réchauffer le crâne par le soleil, une simple pression sur un bouton suffit. Il ne reste plus alors qu’à patienter pendant seulement 15 secondes. Cette ouverture entièrement automatique est activable en roulant, jusqu’à 50 km/h. 

C’est un panneau à double bossage qui cache la capote. Son intégration a été soignée d’un point de vue stylistique. 

Luxe et raffinement à l'intérieur

Les passagers arrière ne devront pas avoir de grandes jambes pour voyager confortablement. Par contre, ils bénéficieront tous d’un intérieur particulièrement raffiné, tout comme dans le coupé. La finition n’appelle aucun reproche.

A l’avant, les occupants pourront se réchauffer avec le chauffe nuque intégré aux appui-têtes (option à 700 euros) ou se rafraîchir avec les sièges à ventilation active (option à 900 euros). Leur confort et le plaisir de conduire ne seront pas des choix inconciliables puisque pour la modique somme de 2 700 euros, le conducteur pourra choisir entre différents réglages grâce à la suspension SelectDrive M Professionnal. Cette dernière inclut la stabilisation active du roulis pour améliorer et arriver à (presque) oublier le poids ! 

Technologie embarquée

Comme sur le coupé, la Série 8 Cabriolet dispose d’une impressionnante panoplie d’équipements de sécurité. Parmi elles, notons l’affichage tête haute et le pack Drive Assist (tous les deux de série) qui comprend l’alerte de collision, le système de détection des piétons avec freinage automatique à faible vitesse, l’alerte de sortie et de changement de voie, l’affichage des limitations de vitesse, l’alerte de trafic transversal à l’arrière, ou encore le système Park Assist qui inclut la caméra de recul et l’assistant de recul.

Si vous allez faire un tour dans la liste des options, vous pourrez opter pour le régulateur actif de vitesse avec fonction Stop & Go ou le système de vision nocturne BMW Night Vision.

Essai Série 8 M850i xDrive Cabriolet : En bref

  • La ligne
  • Les sensations
  • La finition
  • Le poids
  • Les échappements
La M850i xDrive Cabriolet m’a donné le sourire. Les sensations qu’elle procure couplés à l’ambiance « luxe » et au design permettent à BMW de signer une entrée remarqué sur le segment. La Série 6 qu’elle remplace n’est pas pour autant dépassée par la nouvelle venue. Mais cette dernière est juste un peu meilleure dans tous les domaines.

Texte et photos : P. HORTAIL

A LIRE AUSSI : Essai BMW Série 8 M850i

Agrément de conduite 90%
Finition 90%
Equipements 90%
Coup de cœur 100%
0
BMW 850i xDrive Cabriolet (modèle essayé)
0 ch
0 g
Emissions de CO2 au km
CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook