BLOG BMW

La BMW i8 fait un tour à Miramas avant de se dévoiler au Salon de Francfort

BMW est très actif en cette période estivale. C’est plus particulièrement BMW i, nouvelle branche du constructeur bavarois qui est au coeur de l’actualité. Après avoir présenté son premier modèle 100% électrique, l’i3, voici le prototype de sa deuxième voiture de série, l’i8.

BMW i8 16

Les premières images de l’i8 encore bien camouflée ont été prises au Centre d’essai de BMW Group à Miramas dans les Bouches-du-Rhône. Cette voiture est une hybride rechargeable au profil résolument sportif. Même les plus grandes marques de voitures de sport ont pris conscience de l’intérêt du développement durable et le besoin de trouver des solutions. BMW i est dans cette optique avec l’i8 en développant des performances routières dynamiques et sportives tout en ayant une consommation de carburant et des émissions de CO2 du niveau d’une petite voiture.

BMW i8 6BMW a tout d’abord opté pour une carrosserie très légère et d’une forme aérodynamique. L’architecture LifeDrive, développée pour les automobiles BMW i crée des conditions idéales pour inverser la spirale du poids. Le poids à vide de la BMW i8 est inférieur à 1 490 kg. Ses dimensions sont celles d’une sportive: 4 689 mm de long, 1 942 mm de large, 1 293 mm de haut et 2 800 mm d’empattement. Ajoutons le BMW eDrive, associé à un moteur à essence compact de 1,5 litre suralimenté grâce à la technologie BMW TwinPower Turbo et une gestion intelligente des flux d’énergie pour un résultat surprenant. A l’intérieur de l’habitacle, la matière plastique renforcée par des fibres de carbone (PRFC) domine.

Choisir son  style de conduite

BMW i8 5La BMW i8 laisse le choix. En effet, cette hybride rechargeable peut fonctionner en tout électrique comme l’i3, ce qui signifie un déplacement sans émission de CO2 sur une distance de 35 km à une vitesse maximale de 120 km/h. Si vous aimez les sensations fortes, et que vous voulez voir ce que ce modèle a dans le ventre, vous serez servis, car BMW annonce un passage de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes et une vitesse maximale de 250 km/h limitée électroniquement. Des chiffres dignes des voitures de sport classiques! Comment l’i8 peut atteindre ces performances alors que BMW annonce une consommation inférieure à 2,5 l/ 100 km pour des rejets de CO2 de moins de 59 g/km ?

Elle dispose d’un  moteur thermique trois cylindres à essence compact à technologie BMW TwinPower Turbo développant 231 ch qui entraîne les roues arrières,  d’un moteur électrique (131 ch) qui envoie son couple maximal de 250 Nm à l’essieu avant. Au final, on obtient une puissance cumulée de 362 ch et un couple maximal cumulé de quelque 570 Nm. Sans oublier la batterie en lithium-ion, qui offre l’avantage de pouvoir se recharger sur une prise de courant ordinaire.

Présentée au Salon de Francfort dans un mois, cette sportive hybride rechargeable made in BMW sera certainement une des principales attractions sur le stand de la firme munichoise…même si comme nous l’a annoncé Ludovic Leguem, le Chef du Service Marketing Produit de BMW France, « BMW fera une démonstration de force au Salon de Francfort. »

Voici trois vidéos qui évoquent la réalisation du concept i8:

 

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    2 commentaires

    1. BMW i8: la sportive de l’avenir? sur Blog BMW

      […] Le trois cylindres thermique TwinPower Turbo de cylindrée 1,5l équipant la BMW i8 dispose d’une puissance de 231 ch et entraîne les roues arrière, alors que la machine électrique d’une puissance de 131 ch, alimentée par une batterie lithium-ion rechargeable sur une prise de courant ordinaire, envoie son couple à l’essieu avant. Si vous êtes en ville, la BMW i8 peut se mettre en mode tout électrique avec une autonomie de 35 km à une vitesse maximale de 120 km/h.  Il faut seulement 4,4 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h mais elle  ne consomme que 2,5 litres aux 100 kilomètres, soit des rejets de CO2 de 59 grammes par kilomètre. […]

    Laisser un commentaire