Blog BMW

BMW 1600 GT décapotable
Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

La BMW 1600 GT décapotable renaît de ses cendres

Les apprentis de l’usine de Dingolfing ont restauré intégralement l’un des deux exemplaires de la BMW 1600 GT décapotable.

Certains projet de fin d’année ont davantage d’allure que d’autres. Pour ce groupe d’apprentis de l’usine BMW de Dingolfing, le thème de leur dossier de fin d’études était la restauration intégrale du dernier exemplaire de la BMW 1600 GT décapotable. Produite à seulement deux exemplaires par le carrossier Italien Pietro Frua, l’un des deux modèles fut gravement accidenté lors des premiers essais routiers.

BMW 1600 GT décapotable

Cet exemplaire a eu plus de chances, puisqu’il a été entre les mains de Herbert Quandt, puis à d’autres propriétaires privés par la suite, pour ensuite revenir au centre d’ingénierie Allianz basé à Munich. 

La restauration a consisté dans l’enchaînement de plusieurs phases préparatoires et exécutives, où les spécialistes se sont déjà assurés de l’état des bases de la BMW 1600 GT décapotable. Puis, un travail documentaire a permis d’identifier ce qui était nécessaire d’effectuer afin de redonner à cet exemplaire unique son allure originelle.

Les apprentis en carrosserie et en mécanique se sont impliqués dans la restauration. Ils ont pu identifier les manques dans le catalogue de pièces de rechange afin de relancer des productions qui serviront pour d’autres modèles. 

La renaissance de la BMW 1600 GT décapotable rappelle une partie de l’histoire de la Marque, qui, à l’époque, venait de reprendre l’usine Dingolfing. La version de base à quatre portes fût produite à cet endroit de 1964 à 1966.

Sous le capot de la BMW 1600 GT, on trouve un bloc essence de 2.0 litres développant 105 chevaux, similaire à celui de la BMW 1600 TI. La voiture brille désormais de mille feux : ce phénix qui renaît de ses cendres arbore une seyante livrée gris métal d’époque qui s’accorde très bien avec l’intérieur cuir rouge. Félicitations aux apprentis qui ont mérité leur diplôme, et qui ont fait honneur à la culture BMW. Espérons que ce genre d’opération soit reconduite !

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook
Instagram