BLOG BMW

Essai BMW R1200GS 2013: Plus loin dans l’excellence

Référence absolue en matière de trail haut de gamme, la R1200GS se réinvente pour proposer, en toutes circonstances, un niveau d’efficacité sidérant.

ESSAI BMW R1200GS 8

Véritable nouveauté

On ne devient pas numéro un des ventes en Europe par hasard. Depuis son introduction en 1980, la GS totalise plus de 450 000 ventes et incarne l’étalon de référence pour toute machine qui aspire à la polyvalence. Avec la mouture 2013, BMW Motorrad a souhaité améliorer encore le niveau déjà élevé de ses performances, perfectionner son aptitude au grand tourisme, accroitre encore l’agilité de la partie cycle et augmenter la sécurité active et passive de l’engin. Entre autres. Nous voilà donc face à une machine qui n’a conservé de la précédente que les clignotants ! Pourtant, le design hyper technologique de la GS est bien là : la fonction détermine la forme, la qualité règne.

Équipement abouti

Entièrement nouveau, le châssis reconduit le système d’amortissement Paralever à l’arrière et Telelever à l’avant, réduisant le cabrage comme la plongée. Il s’enrichit en option d’un système de suspensions pilotées sur 5 modes qui, avec l’antipatinage et l’ABS intégral de série, s’adapte automatiquement à l’état du terrain, à la charge embarquée et au mode (Rain, Road, Dynamic, Enduro, Enduro Pro) sélectionné. Signe des temps, le bicylindre à plat – jadis refroidi par air et huile – a cédé sa place à une version refroidie par air et eau dont le carter intègre la boîte de vitesse et l’embrayage. On note également la présence d’une selle réglable pour le pilote et le passager, ainsi qu’une bulle particulièrement efficace malgré ses dimensions réduites.

Performances bluffantes

ESSAI BMW R1200GS 5

Posée sur sa béquille, la machine impressionne par son gabarit généreux ; on prend place « dans » la moto. Puis, dès les premiers tours de roue, légèreté et agilité prennent les commandes, invitant à exploiter le formidable potentiel de ce trail sportif.

Au cours des deux jours de roulage entre route et piste boueuse qui nous ont conduit d’Ajaccio à Bonifacio, c’est cette sensation d’efficacité absolue qui a prédominé. La réactivité et la disponibilité du moteur (pourtant bridé) sur tous les modes, l’agilité et la précision phénoménales de la partie cycle, la justesse de la position de conduite, le confort d’assise, l’ergonomie des commandes… Que l’on attaque tel le sportif, que l’on embarque un passager au long cours ou qu’on se prenne pour un aventurier loin du bitume, la R1200GS délivre systématiquement une prestation enthousiasmante mais sécurisée, qui impressionne d’autant plus qu’elle améliore dans chaque département les aptitudes du modèle précédent.

Objectivement, si le parti-pris esthétique de la R1200GS peut diviser la population motarde, les qualités dynamiques de ce nouveau millésime mettent tout le monde d’accord. À commencer par la concurrence (Ducati Multistrada, KTM Adventure, Triumph Tiger Explorer, Aprilia Caponord…), désormais aux prises avec une référence qui a sérieusement relevé la barre.

Les plus:

Qualité de réalisation

Ergonomie, confort

Technologie embarquée

Agilité, précision, efficacité

Sonorité virile

Les moins:

Le tarif et le nombre des options

 

La fiche de la BMW R1200GS

Bicylindre Boxer 1170 cc

125 ch à 7 750 tr/min (107 en France)

125 Nm à 6 500 tr/min

Transmission par cardan

Vmax : plus de 200 km/h

Poids tous pleins faits : 238 kg

Hauteur de selle : 850 mm (selle basse 790 mm)

Réservoir : 20 litres

Texte et visuels ©Emmanuel Laurent

 

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    3 commentaires

    Laisser un commentaire