Blog BMW

Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

Rencontre : Olivier PITRAT, Responsable du design interfaces et interactions pour les concept cars BMW Group

Le design est partout dans nos BMW. Pas seulement au premier coup d’oeil quand on arrive devant un des modèles de la marque ou quand on s’y installe. Il sert aussi à améliorer l’ergonomie des systèmes d’information.  Comment cet univers va-t-il évoluer dans les années à venir ? La réponse avec Olivier PITRAT, rencontré dans le cadre du Chantilly Art et Elégance. 

Une fonction clé

Entré chez BMW il y a 8 ans, Olivier PITRAT a commencé par s’occuper du design des applications pour smartphone pour MINI, BMW et BMW I. La BMW Vision Future luxury, présentée au Salon de Pékin 2014 sera le premier concept car sur lequel il a travaillé. Comme il l’explique « les concepts cars m’ont toujours fait rêver et dans la mesure où mon service est transversal pour BMW Group (BMW, MINI, BMW Motorrad, Rolls Royce, BMW I), j’en suis déjà à mon 25ème avec la BMW Vision M Next. Les 4 concepts des 100 ans de BMW ont marqué ma carrière. »

La mission de l’équipe d’Olivier comporte plusieurs aspects. Il y a une partie conceptuelle : quel message souhaitons-nous faire passer avec le véhicule grâce à la connectivité et à l’intégration du véhicule dans son éco système, que ce soit la maison, les applications pour smartphone. L’autre part est le design des interfaces et leur ergonomie. 

<< Les concept cars m'ont toujours fait rêver. >>
Olivier Pitrat
Responsable du design Interfaces & Interactions Concept Cars BMW Group

ll y a aussi maintenant ce qu’on appelle « l’expérience utilisateur », c’est à dire définir ce que va faire la voiture pour le conducteur grâce à l’intelligence artificielle. Avec le temps, l’interaction entre le conducteur et sa voiture va diminuer car la voiture va apprendre de plus en plus. 

Faire disparaître la technologie

Le système BMW d’interaction avec le véhicule est multimodal : par l’écran, les gestes, l’iDrive et la parole. « C’est ce dernier qui va devenir le plus utilisé. Mais on laisse le choix. Nous faisons des tests de clients dans différents pays pour comprendre les attentes, les interpréter et aller au-delà. Il y a des différences en fonction des pays et arriver à contenter tout le monde est difficile »  explique Olivier. 

Toutefois, l’arrivée de matériaux spéciaux, comme le bois ou le tissu, va rendre la technologie invisible et elle ne sera apparente que quand le conducteur en aura besoin. C’est ce qu’on voit sur le concept BMW Vision M Next avec l’écran transparent qui évite de créer une barrière entre la conducteur et la route.

Le HUD (affichage tête haute) peut remplacer les écrans. Mais dans un avenir qui n’est plus très loin on pourra rouler en mode complètement autonome. L’écran pourra alors servir à autre chose que conduire… comme pour regarder un film, par exemple. On peut imaginer que ces écrans, quand on n’en a pas besoin, pourront eux aussi disparaître de l’environnement des passagers. 

Hiérarchiser les informations

Historiquement, un tableau de bord BMW est toujours orienté vers le conducteur, avec plus ou moins d’inclinaison en fonction des modèles et des années. Par exemple, ceux d’une Série 3 E30 ou E46 l’étaient particulièrement. Avec l’avènement des nouvelles solutions, le design évolue vers des solutions esthétiquement très minimalistes. Mais les fans de la première heure peuvent se rassurer : l’esprit de cette orientation reste à travers la façon dont seront données les informations.

Lorsque qu’il entre dans le concept BMW Vision M Next, le conducteur bénéficie d’une interaction grâce à un petit écran où il peut charger son profil. Toutes les infos apparaissent sur cet écran jusqu’à 100 km/h. Au-delà, les infos disparaissent pour s’afficher d’une façon condensée au niveau du HUD dans le champ de vision du conducteur. S’il ralentit, toutes ces informations réapparaissent sur l’écran. 

Pour arriver à gérer autant d’informations, il ne sera pas obligatoire d’embarquer des calculateurs ultra puissants à bord des BMW de demain. Les ingénieurs vont s’appuyer sur la connexion des voitures grâce à la 5G. Ce seront des centres qui feront les calculs pour ensuite transmettre les résultats à la voiture. 

Serez-vous plutôt EASE ou BOOST ?

Dans un avenir proche, quel conducteur serez-vous ? Laisserez-vous la voiture conduire de façon autonome (en mode « EASE ») ou garderez-vous les commandes en mains  (en mode « BOOST ») ? “EASE your Life – BOOST your Moment” est la dichotomie à laquelle les conducteurs de BMW auront droit. Pour ma part, ce sera EASE sur autoroute, ces voies insipides réglementées qui me procurent un plaisir de conduire proches du néant, et « BOOST »  dès qu’il s’agira d’une balade sur des petites routes plus sympathiques.

Avec EASE, la voiture ne servira plus seulement à se déplacer, elle va devenir un lieu de détente, d’interaction, de divertissement et de concentration. L’expérience BMW « EASE » a été introduite par le concept BMW Vision iNEXT. Le côté « BOOST » l’est par la BMW Vision M NEXT.

Certaines des solutions évoquées ci-dessus arriveront en série dans 4 à 5 ans. Quand on sait qu’un cycle de vie produit d’une BMW dure 7 ans, il y a fort à penser que les prochaines Série 7, qui ont toujours été le porte-étendard de la marque en matière de technologie, vont fortement nous surprendre…

Philippe HORTAIL

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook