Logo BlogBMW

LYON, troisième étape du RE:IMAGINE TOUR

« Plutôt satisfaits de l’offre de transport sur le territoire, les Lyonnais sont adeptes de la multimodalité » C’est ce qui ressort de l’étude Odoxa réalisée pour BMW Group France dans le cadre du RE:IMAGINE TOUR, une tournée de conférences dans cinq villes de France, pour mieux appréhender les enjeux d’une mobilité plus durable.

RE:IMAGINE TOUR

RE:IMAGINE TOUR : 80 % des lyonnais sont heureux de leurs trajets quotidiens.

Pour arriver à cette affirmation, Odoxa a réalisé une enquête auprès de 2500 Français dont 500 habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes parmi lesquels 250 Lyonnais pour le RE:IMAGINE TOUR. Il en ressort que même si Lyon est la 12e ville la plus congestionnée au niveau mondial, 80 % des lyonnais et, plus encore, les habitants de la région Auvergne Rhône-Alpes (92 % contre 89 % dans les autres régions) se disent globalement heureux de leurs trajets quotidiens que ce soit en voiture, deux roues, métro ou à pied.

Un constat qui se retrouve dans les mêmes proportions chez les conducteurs quotidiens (75 % des lyonnais et 90 % des habitants de la région Auvergne Rhône-Alpes) mais en dessous de la moyenne nationale (89 % des habitants des 5 régions étudiées trouvent leurs trajets agréables).

Au niveau des transports, les lyonnais sont satisfaits de l’offre (73 % contre 66 % dans les autres régions). 60 % de ses habitants s’accordent tout de même à dire que la cohabitation entre les différents modes de transport (piéton, scooter/moto, tram, bus, vélo, taxi, voiture…) se passe plutôt bien (contre 69 % dans les autres régions). Ils constatent largement (76 % des lyonnais contre 61 % dans la région Auvergne Rhône-Alpes et 69 % dans les autres régions) que, depuis ces dernières années, la ville s’est engagée dans une politique dynamique pour rendre la mobilité plus accessible à tous.

Mais tout n’est pas aussi rose… car près d’un habitant de Lyon sur cinq (20 %), bien au-dessus de la moyenne nationale (11%) rencontrent des gros soucis pour se déplacer.

RE:IMAGINE TOUR

Les ZFE : une information perceptible

58 % des Lyonnais connaissent la zone à faibles émissions mais seulement 23 % savent si leur véhicule est concerné, alors que la mesure est en place depuis deux ans dans la capitale des Gaules. Les ambitions européennes sur le « tout électrique » et la fin des voitures thermiques d’ici 2035 ne convainc pas près d’un lyonnais sur deux (47 %) qui désapprouve cette volonté (contre 51 % pour l’ensemble des régions). Cependant, un lyonnais sur deux (54 % et 50 % pour les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes) envisagerait d’acheter un véhicule électrique si son territoire était mieux équipé en bornes de recharge publiques (contre 48 % dans les autres régions)

RE:IMAGINE TOUR