Blog BMW

Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

ESSAI BMW 420i Gran Coupé : pour commencer…

ESSAI SERIE 4 GRAN COUPÉ / La BMW Série 4 Gran coupé est un succès commercial, au point de dépasser la Série 3 en volume de ventes en France en 2017 et 2018. Sa ligne sportive et élégante se double d’un hayon très pratique. Mais la gamme se restreint maintenant à trois motorisations et trois finitions. En attendant mieux, nous avons pris le volant de la 420i.

Une gamme rétrécie

Finies les BMW 418d, 430d et 430i, tout au moins en France, pour la gamme gamme Gran Coupé. On peut espérer une M340d. Et rêver d’une M4 (s’il vous plait… please… faites la !!!). Il reste au catalogue les 420d (190 chevaux, 2 ou 4 roues motrices), M440i (374 chevaux) et la 420i (184 chevaux). 

Pour les finitions vous aurez le choix entre la 420i (à partir de 50 800 euros) et la 420i Msport (à partir de 53 850 euros). Une finition dédiée aux entreprises existe. Vu l’écart de prix entre la finition « de base » et celle, bien plus jolie, MSport, il y a fort à penser que cette dernière va rencontrer un certain succès. 

Plus grande, plus pratique et plus sportive

La Série 4 Gran Coupé G26 a grandi par rapport à sa devancière, la F36. Elle affiche une longueur de 4,78 mètres (+14,3 cm), une largeur de 1,85 mètre (+2,7 cm) et une hauteur de 1,44 mètre (+5,3 cm). L’empattement (+4,6 cm), les voies avant (+ 5 cm) et arrière (+ 3 cm) ont aussi progressé. Le coffre offre un volume de 470 l (+39 litres). Le volume maximum est de 1 290 litres en rabattant la banquette arrière (40:20:40 de série).

Avec son hayon électrique, la Série 4 offre un accès au coffre bien plus pratique que celui de la Série 3 berline sans dénaturer sa ligne, surtout avec le petit becquet qui vient rehausser la ligne de coffre. 

Dans son ensemble, avec sa ligne de toit plongeante, ses fenêtres sans montant, sa face avant  et son long capot, la Série 4 Gran Coupé est, à mon avis, la plus belle de la famille « Série 3 / 4 », surtout en version M Sport. A noter que les vitres n’ont pas d’encadrement (comme un coupé) mais elles ne descendent pas totalement à l’arrière (dommage) et les poignées de portes sont affleurantes, ce qui est différent du reste de la gamme.

Moteur un peu juste

Avec 184 chevaux, le 2,0 essence turbo fait ce qu’il peut pour mouvoir la 420i. Il ne bénéficie pas de la « petite » hybridation électrique de 11 chevaux qui aide ses soeurs 420d et M440i. Du coup, il est un peu « creux » et il faut aller chercher la puissance à des régimes élevés, où sa sonorité ne flatte pas les oreilles. Si seulement BMW nous avait fait un 6 cylindres 2 litres ! Du coup, il est le moins véloce de la gamme sur un 0-100 km/h qu’il exécute en 7,9 secondes contre 7,6 pour la 420d xDrive et 7,3 pour la propulsion. 

Lors de notre essai, avec une conduite « tranquille », nous avons relevé une consommation moyenne de 7,8 litres. Au moins ce quatre cylindres offre l’avantage de ne pas être gros gourmand.

Châssis au top

L’accroissement des empattement, voies avant et arrière bénéficie à la stabilité de la nouvelle BMW Série 4. Volant en main, on conduit une voiture qui se veut plus rassurante que l’ancienne. Elle est mieux campée sur ses grandes roues. Du coup, on gagne en assurance ce qu’on perd en fun. Ou alors il faut rouler plus vite pour retrouver les sensations de l’ancienne. Le freinage n’appelle pas de critique et la boite automatique est toujours aussi agréable. Rapide, réactive et douce, elle participe au plaisir que l’on prend au volant de cette Série 4. 

Avis essai BMW Série 4 Gran Coupé

Cette BMW Série 4 Gran Coupé est toujours ma préférée dans la gamme actuelle. Son look, son châssis et le coté pratique sont ses points forts. Reste que le 420i ne me satisfait pas. Nous essayerons bientôt la M440i. Nul doute qu’elle va beaucoup me plaire, vu l’appréciation que j’ai eu de la version coupé. 

Texte et photos : P. HORTAIL

GALERIE PHOTOS BMW SERIE 4 GRAN COUPE G26

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook