Logo BlogBMW

BMW Motorrad Concept e, le scooter électrique selon BMW

Tout en triomphant avec la S1000RR en superbike, BMW pense aussi au développement durable et profite du salon de Francfort pour présenter la «Urban Mobility», ou mobilité urbaine. Il s’agit d’un nouveau pôle d’activité qui avant même la fin de l’année se composera de deux véhicules premium appartenant au segment des maxiscooters entraînés par des bicylindres essence  puissants.

Fidèle à la stratégie du développement durable de BMW , BMW Motorrad entend cependant aussi lancer, dans un avenir prévisible, une offre s’inscrivant dans l’électromobilité. Dans cette perspective, BMW Motorrad dévoile l’étude de design «BMW Concept e» .

BMW Concept e / Design

L’étude de design BMW Concept e incarne la vision du scooter électrique made by BMW Motorrad tout comme les BMW I3 Concept et BMW i8 Concept représentent celle des automobiles taillées pour une utilisation spécifique.

Le Concept e est une vision : les stylistes de BMW Motorrad ont développé le langage des formes de demain et ont laissé libre cours à leur imagination. Ainsi, les flancs de carénage avant et arrière en «Light white » soulignent la technicité, avec des ensembles comme la partie supérieure du carénage en «chrome noir clair» ou les marchepieds revêtus de «chrome noir foncé». L’allure est accentuée par des détails «aluminium nature» fraisés en filigrane, le support asymétrique du carénage avant fraisé dans la masse ou encore le tunnel central teinté par un «Textured steel». Le look des roues en alliage léger s’inspire du langage des formes des automobiles signées BMW i.

Réalisés en verre acrylique laissant transparaître une grille métallique et la signature «Concept e», les deux caches latéraux de couleur «Electric yellow» recouvrant la batterie et le groupe motopropulseur symbolisent la technicité d’un scooter à moteur électrique. Complétés par d’autres touches de couleur «Electric yellow», par exemple sur le carénage avant, la partie arrière ou l’axe de roue creux, ils expriment les qualités spécifiques de ce deux-roues, à savoir l’extraordinaire écocompatibilité, le dynamisme souverain et la simplicité. La prise électrique disposée dans la partie avant du tunnel central y est bien assortie avec son couvercle en matière synthétique transparente.

Le Concept e souligne son naturel visionnaire en renonçant à des rétroviseurs classiques. Deux caméras vidéo intégrées dans le verre de l’optique arrière s’y substituent et transmettent une image de ce qui se passe derrière le scooter à deux écrans à cristaux liquides logés dans le cockpit et faciles à lire par le conducteur. L’affichage de la vitesse et d’autres données importantes est assuré par un indicateur numérique réduit à l’essentiel logé dans le cockpit.

Le BMW Concept e ne laisse aucun doute sur son appartenance à la famille de BMW Motorrad : à l’instar des motos BMW, le visage divisé ou «split face» s’étend de la partie haute du carénage au revêtement de la roue avant et confère au Concept e une proue dynamique reconnaissable entre mille.

Le langage des formes du sabot «twin tip» dans la partie basse du carénage avant et des «floating panels», flancs de carénage avant aérodynamiques en forme de boomerang, s’inscrit également dans le design apprécié de BMW Motorrad. La partie arrière, courte et sportive, souligne le caractère actif du scooter électrique et lui confère une allure dynamique accentuée encore par le pare-brise bien ajusté.

BMW Concept e / Technologie

Pour la technologie de la batterie, BMW Motorrad fait appel à la technologie électrique haute tension de BMW i (> 60 V) permettant de réaliser un véhicule affichant les valeurs d’accélération d’un maxiscooter à moteur thermique. La capacité de la batterie, sa gestion ainsi que la récupération efficace d’énergie libérée au freinage lui assureront une autonomie réaliste de 100 kilomètres dans la circulation quotidienne. Les ingénieurs d’étude de BMW Motorrad visent de plus une puissance continue et une vitesse maximale permettant aussi d’effectuer en toute sécurité des manœuvres de dépassement sur les autoroutes urbaines et avec passager.

L’accumulateur d’énergie se recharge sur des prises de courant habituelles telles qu’on en trouve en Europe. Il n’a donc pas besoin de borne de recharge spécifique. Lorsque l’accumulateur est complètement vide, la durée de charge est inférieure à 3 heures. L’expérience pratique avec des véhicules expérimentaux a cependant déjà montré que l’accumulateur n’est que très rarement à plat, si bien que la durée de charge sera en règle générale encore plus courte.

C’est ainsi que le futur véhicule de série permettra à long terme des déplacements parfaitement adaptés au quotidien de la grande ville et ce, qui plus est, sans émission.