Logo BlogBMW

BMW rejoint le projet d’exploitation minière durable du lithium

Le projet « Responsible Lithium Partnership » a été lancé au printemps 2021 par BASF, le groupe Mercedes-Benz AG, Daimler Truck AG, Fairphone et le groupe Volkswagen pour une durée prévue de trois ans. C’est au tour de BMW Group de s’associer à ce projet d’exploitation minière durable du lithium au Chili.

BMW engagé sur le lithium durable

L’électromobilité fait preuve d’une forte croissance et BMW sera dépendante d’une matière première importante pour la production des cellules de ses batteries. D’ici à 2030, au moins la moitié des ventes mondiales seront assurées par des véhicules entièrement électriques.
L’an dernier, BMW avait signé un contrat de 285 millions d’euros avec Livent (deuxième plus grand fournisseur américain de lithium) afin de répondre à ses besoins. Les lacs salés situés dans la région frontalière entre l’Argentine, la Bolivie et le Chili abritent environ la moitié des réserves mondiales de lithium.

La gestion responsable des ressources naturelles est l’un des éléments fondamentaux de l’engagement du BMW en faveur du développement durable. Dans le cadre de ses activités, l’entreprise a rejoint le projet intersectoriel « Responsible Lithium Partnership » (partenariat pour un lithium éco-responsable).

Le groupe BMW est le sixième membre à rejoindre l’initiative. Aussi il soutient le projet en partageant des résultats scientifiques sur l’impact de l’exploitation du lithium sur les ressources en eau dans le Salar d’Atacama au Chili. Avec BASF, le groupe BMW avait déjà commandé fin 2020 une étude à l’université d’Alaska Anchorage et à l’université du Massachusetts Amherst sur les effets de l’exploitation de cette ressource sur les bilans hydriques locaux en Amérique latine.

L’objectif de l’étude est d’acquérir une meilleure compréhension scientifique des interdépendances entre les ressources d’eau douce et de saumure de lithium. Ceci dans le but d’évaluer diverses technologies et d’acquérir l’expertise nécessaire pour évaluer l’exploitation durable du lithium. L’étude fournit une base scientifique pour les décisions futures concernant l’approvisionnement en lithium.

Avoir une vision commune

Le projet « Responsible Lithium Partnership » réunit les acteurs concernés autour de la table. L’Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ) coordonne le projet. Le tout afin de développer une vision commune de l’avenir des bassins versants du Salar d’Atacama.
Des représentants des mines de lithium et de cuivre, de l’agriculture, du tourisme et du gouvernement vont participer à cette plateforme locale multipartite pour élaborer ensemble des mesures. Un autre objectif est d’établir un plan d’action commun pour améliorer la gestion à long terme des ressources naturelles.