Blog BMW

50 ans moteur BMW
Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

BMW célèbre les 50 ans de moteurs turbo en compétition

Depuis le premier moteur turbo en 1969 jusqu’au bloc P48 de la M4 DTM d’aujourd’hui, BMW a toujours cherché à progresser tout en maintenant les niveaux de performance et de fiabilité. Voici les 50 ans de moteurs turbo BMW !

En 1969, BMW incorpore un moteur quatre cylindres 2.0 litres turbo dans sa 2002 : compresssée à 0.98 bars de pression, la 2002 TI développait 280 chevaux. C’était suffisant pour que Dieter Quester remporte le Championnat d’Europe des Voitures de Tourisme cette même année. Il n’en fallait pas plus pour prouver les vertus du moteur turbo comparé aux traditionnels moteurs atmosphériques.

Sept ans plus tard, la 3.0 CSL dessinée par Frank Stella (que l’on a redécouverte lors de l’exposition Art Cars à Paris : cliquez ici) court aux 24 Heures du Mans avec un moteur M49/4 : le 3.2 litres boosté à 1,72 bars de pression dispose de 750 chevaux au régime moteur de 9.000 tours par minute.

En 1977, la BMW 320 Groupe 5 est équipée du moteur M12/12 : ce quatre cylindres de 400 chevaux a permis à Harald Ertl de gagner au championnat Allemand. Une variante développée par Paul Rosche en 1979 affichait 500 chevaux.

La même année, la M1 Groupe 5 embarque un moteur M88/2 affichant mille chevaux ! Le M88/1 de la version Procar est présenté plus tard. Hans-Joachim Stuck en tire le meilleur en ganant sur le circuit de Norisring en 1981.

Du côté de la Formule 1, BMW Brabham prend la base du moteur de la 320 Groupe 5 : baptisé M12/13, il prend place dans le bolide de l’écurie de 1981, et n’a cessé d’évoluer pour suivre les tendances. Nelson Piquet remporte une première victoire en Formule 1 avec un moteur turbo BMW, puis, un an plus tard, il est sacré champion sur la BMW BT52 de Brabham. Le bloc de 1,5 litres était équipé d’un turbo qui soufflait 2,9 bars pour offrir une puissance aux alentours des 640 chevaux. La version suivante M12/13/1 donnait 1.400 chevaux !

50 ans d'innovation

Il faudra attendre 2011 pour voir arriver les blocs P14 et P13, alloués respectivement au WRC et au WTCC. Le moteur 1,6 litres développait 320 chevaux avec peu de modifications par rapport aux modèles de série afin de prouver la solidité des modèles produits pour le public.

Depuis 2016, la M6 GT3 est équipée du moteur P63 : il s’agit d’une évolution de la version « civile » du V8 S63, avec la même technologie M TwinPower Turbo permettant d’avoir 585 chevaux sous le pied droit.

50 ans moteur BMW M6 GT3

Pour les 50 ans des moteurs turbo BMW en compétition, le constructeur vient de présenter le bloc P48 pour sa M4 DTM. Ce quatre cylindres de 2,0 litres développe plus de 600 chevaux grâce à une pression de suralimentation allant jusqu’à 2,5 bars. Pesant seulement 85 kilos, le P48 est deux fois plus léger que l’ancien moteur utilisé en DTM grâce à une cylindrée plus petite, mais avec une plus grande puissance disponible et une consommation maîtrisée. Les moteurs turbo thermiques ont encore de beaux jours devant eux !

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook