Logo BlogBMW

Les BMW M1, 3.0 CSL, 635 CSi et 2002 engagées en DTM Classic

Les voitures de sport GT des années 1970 font leur retour en piste en DTM Classic DRM Cup. L’occasion de revoir les BMW M1, 3.0 CSL, 635 Csi ou 2002, un pan d’histoire du sport automobile et du DTM.

Les BMW M1 et 2002 en DTM Classic

Le championnat allemand Deutschen Rennsport-Meisterschaft (DTM) qui s’est ouvert depuis 2021 au GT3 garde une catégorie orienté vers l’Historique. Le DTM Classic met en scène tout une partie de l’histoire du sport automobile de l’Âge d’Or des catégories GT. Toutes ces belles mécaniques seront en piste ce week-end pour la manche d’Imola (17-19 juin).

La marque munichoise se présente avec onze voitures et cinq types de véhicules différents, à côté de l’unique M1. On y voit également la belle 3.0 CSL, la classique 2002, la 635 CSi et les premiers modèles de la Série 3.

La légendaire Ford Zakspeed Capri Turbo sera présente, tout comme la Ford Escort RS 1600. Chez Porsche ce sera la classique Carrera RSR 3.0 et une des rares 914/6. Pour Alfa Romeo, outre trois 1750 GT-Am et une Giulia Sprint GTA, une rare Montréal en version Groupe 4 est également présente.

Faire revivre le DRM (ex-DTM)

Deux anciens pilotes de DTM sont également de la partie. Otto Rensing, ex-pilote BMW Junior ayant roulé pour la dernière fois une BMW M3 (1986) dans le championnat DTM 1991. Michael Hess sera aussi au volant d’une Porsche Carrera RSR 3.0. Tandis que Stefan Mücke (Mercedes-Benz de 2002 à 2008) formera une équipe père-fils avec Peter Mücke avec la Zakspeed Capri.

Deux duos de frères, Peter et Jürgen Schumann avec la BMW 635 CSi, Stephan et Matthias Jocher avec l’Opel Monza. Adrian van Hooydonk, qui, en tant que directeur du design de BMW Group, amène évidemment une belle BMW 3.0 CSL Coupé sur la piste.

Le DTM Classic DRM Cup est le tout premier championnat pour les voitures de course DRM (ex-DTM) et, après Imola, ils se rendront sur deux autres circuits historiques : Nürburgring (26-28 août) et le Red Bull Ring (23-25 septembre).

Les meetings se composeront de deux séances qualificatives de 20 minutes et deux courses de 25 minutes + 1 tour. Les pilotes prendront leurs marques dès le vendredi avec 30 minutes d’essais libres.

Spielberg : DTM Classic Red Bull Ring 2021, (Photo by Hoch Zwei)