Logo BlogBMW

ESSAI BMW SERIE 2 COUPÉ G42 : confortable héritière…

ESSAI SERIE 2 COUPÉ / Avec son design et sa fiche technique, la BMW 220i fait un clin d’oeil au passé et plus précisément à la 2002 Turbo. Si elle fait la part belle au confort, ses performances ne sont pas tellement meilleures que celles de son ancêtre…

Comparatif avec la 2002 Turbo

4 cylindres de presque 2 litres de cylindrée aidé par une suralimentation… Voilà le point commun sous les capots des 2002 turbo (170 chevaux / boite 4 vitesses manuelle) et 220i (184 chevaux / boite automatique 8 rapports). La comparaison se poursuit avec la balance : l’ancêtre était un poids plume (environ 1100 kilos contre environ 1550 kilos). Et au niveau du chrono, on peut sourire : 0 à 100 km/h en 7,7 secondes pour la « 02 » contre 7,5 pour la « 20i ». Au passage de la borne kilométrique, mamie ne lâche rien : 28,1 secondes selon BMW contre… 29,3 secondes selon Ze Perfs pour la dernière née !

Et en reprise, on continue de sourire : 40 à 140 km/h en 13,1 secondes pour la 220i contre 11,3 pour la 2002 ! On termine par un petit « 80 – 120 km/h » bouclé en 5 secondes contre 5,2 pour la 220i !

Par contre, cette dernière, grâce à un Cx record de 0,26, prend sa revanche en vitesse de pointe : 236 km/h contre 208 pour l’ancienne.

La comparaison pourrait se poursuivre au niveau des consommations mais ce ne serait pas très fairplay. Nous avons noté 7,4 litres au 100 kilomètres selon l’ordinateur de bord lors de notre essai. Nous passerons sous silence le chiffre indécent que certains possesseurs de 2002 turbo nous ont communiqué. Par respect. Et par mauvaise fois aussi.

Enfin, pour ce qui est des sensations, la victoire revient sans contestation possible à l’ancêtre ! 

Design « clin d’oeil »

Ce comparatif aurait pu s’arrêter là si les designers de BMW n’avait pas choisi de doter la nouvelle Série 2 coupé d’un design qui fait un clin d’oeil au passé et à la gamme « 02 » ou encore certaines Série 3 E21 qui ne recevaient que deux phares au lieu des quatre que nous connaissons bien. Du coup, la face avant de la 220i est un peu « étrange ». Et la calandre, qui ne dispose pas des traditionnelles barrettes mais de volets qui en font office, participe à l’ambiance de rupture par rapport au style habituel. Les feux arrière à LED offrent eux aussi un design nouveau. De profil, on retrouve bien le fameux pli « Hofmeister » et des ailes arrière élargies. 

Vie à bord

C’est sans doute à l’intérieur que la nouvelle Série 2 G42 en offre le plus. La finition a progressé ainsi que l’habitabilité qui bénéficie d’un empattement plus long de 51 millimètres, au profit des places arrière. La finition cuir, reprise sur les contre portes, et les sièges sport flattent le regard à l’ouverture de la portière. Le tableau de bord, qui est encore un vrai poste de conduite (c’est sans doute une des dernières BMW a proposer cela… ) contrairement aux BMW iX ou à la Série 3 restylée, offre un environnement traditionnel et toujours aussi intuitif.

Les aides à la conduite de série sont multiples mais il faudra recourir à la liste des options pour qu’elle soit complète. Ainsi, sans supplément, vous disposerez de l’alerte de collision frontale, de l’affichage des limitations de vitesse, de l’alerte de sortie de voie et du régulateur de vitesse avec fonction de freinage. L’option Harman Kardon (900 euros) est à cocher pour disposer d’un système HiFi de très bonne qualité comme nous avons pu le constater.

Au volant de la Série 2 Coupé

La 220i n’est pas sportive. Elle laisse ce qualificatif à la M240i xDrive Coupé. Elle mise sur le confort grâce à un silence de fonctionnement et des suspensions souples. Ces dernières, en conduite sportive, vous incitent à ne pas rouler trop vite car elles ne verrouillent pas assez les mouvements de caisse, ce qui nuit à la précision de conduite. Il est fort probable que les suspensions pilotées SelectDrive (en option) atténuent cela, mais notre monture du jour n’en était pas équipée. Pour ce qui est de la sonorité du moteur, cette dernière ne viendra pas perturber la vie à bord… 

Avis essai 220i

La nouvelle Série 2 affiche un design que nous laissons apprécier. Pour le reste, sa finition, son confort et sa sobriété (surtout en version 220d) pourront vous séduire. A  partir de 41 600 euros hors malus (entre 360 et 1629 euros.)

Texte et photos : Philippe HORTAIL

GALERIE PHOTOS SERIE 2 G 42

FICHE TECHNIQUE MOTEUR SERIE 2 G42

Motorisations disponibles au lancement : 

BMW 220i Coupé : 

Moteur essence, quatre cylindres en ligne, boîte de vitesses automatique à huit rapports. 

Cylindrée : 1 998 cm3, puissance : 184 ch/135 kW entre 5 000 et 6 500 tr/min, couple max. : 300 Nm entre 1 350 et 4 000 tr/min. Accélération (0 – 100 km/h) : 7,5 secondes, vitesse maximale : 236 km/h. Consommation de carburant en cycle mixte : 6.3 – 6.9 l/100 km en cycle WLTP, émissions de CO2 en cycle mixte : 142 – 156 g/km en cycle WLTP, norme d’émissions : Euro 6d. 

BMW M240i xDrive Coupé : 

Moteur essence six cylindres en ligne, boîte de vitesses automatique Sport à huit rapports, BMW xDrive. Cylindrée : 2 998 cm3, puissance : 374 ch/275 kW entre 5 500 et 6 500 tr/min, couple max. : 500 Nm entre 1 900 et 5 000 tr/min. Accélération (0 – 100 km/h) : 4,3 secondes, vitesse maximale : 250 km/h. Consommation de carburant en cycle mixte : 8.8 – 8.1 l/100 km en cycle WLTP, émissions de CO2 en cycle mixte : 200 – 185 g/km en cycle WLTP, norme d’émissions : Euro 6d. 

BMW 220d Coupé : 

Moteur Diesel quatre cylindres en ligne, technologie hybride légère 48V (11 ch/8 kW), boîte de vitesses automatique à huit rapports. Cylindrée : 1 995 cm3, puissance : 190 ch/140 kW à 4 000 tr/min, couple max. : 400 Nm entre 1 750 et 2 500 tr/min. Accélération (0 – 100 km/h) : 6,9 secondes, vitesse maximale : 237 km/h. Consommation de carburant en cycle mixte : 5,1 – 4,6 l/100 km en cycle WLTP, émissions de CO2 en cycle mixte : 120 – 134 g/km en cycle WLTP, norme d’émissions : Euro 6d. 

    Demandez un essai ou une offre.

    Merci de saisir les champs ci-dessous afin que votre concessionnaire puisse vous contacter

    * Champs obligatoires.