BLOG BMW

Essai BMW 330e: Une hybride pour un type de conduite

C’est en Charente Limousine, dans les alentours d’Angoulême que nous avons pris possession d’une Série 3 atypique. Après le X5 xdrive 40e, la marque poursuit l’hybridation de sa gamme, »i Performance », avec cette fois-ci le modèle aux 14 millions d’exemplaires vendus, la Série 3 dans sa version 330e.

Essai BMW 330e 2

Ces dernières années, deux lettres viennent de faire leur apparition dans la nomenclature de la firme bavaroise, le i et le e. Deux lettres très proches car BMW i, marque à part entière au sein du groupe BMW, fait profiter de son expérience dans le développement des systèmes hybrides et électriques à la gamme standard pour donner des version plug-in hybrid « e ».

Essai BMW 330e 13Le SUV X5 a été le premier à en faire l’expérience (voir vidéo X5 xdrive 40e du BlogBMW) mais les autres modèles vont suivre. Alors pourquoi cette évolution? La première raison est de faire baisser le niveau d’émissions de CO2 de la flotte de la marque mais également répondre à un besoin de certains clients.

Si le passage à l’électrique est encore un choix audacieux en France, les modèles hybrides bénéficient d’un intérêt plus important. Aujourd’hui, avant même de se soucier de l’environnement, en cette période de crise, les Français veulent surtout réaliser des économies. La BMW i3 est d’ailleurs vendue dans sa grande majorité avec l’extender, la crainte de se retrouver avec les batteries à plat étant encore trop forte.

La BMW 330 repose sur la motorisation de la 320i à savoir un 4 cylindres essence de 184 ch pour 290 Nm de couple. Sur cette version le moteur électrique (88 ch/ 250 Nm) est installé également à l’avant et les batteries sont logées sous le plancher du coffre à l’arrière (batterie lithium-ion 7,6 kWh). Résultat, la capacité du coffre se voit réduite passant de 480 litres à 370 litres car le plancher a dû être relevé pour placer les batteries. Essai BMW 330e 17Le système hybride fait son poids. Il faut ajouter 200 kg par rapport à la version essence correspondante!

En terme de performance, la BMW 330e offre une puissance combinée de 252 ch et 420 Nm de couple et réalise un 0 à 100 km/h en 6,1 secondes avec un rejet en CO2 sous la barre des 50 g/km. Elle utilise le même système de fonctionnement que le X5 xDrive 40e, la transmission intégrale en moins.

Pour charger la voiture, soit vous utilisez une prise classique soit une borne de recharge, le câble de chargement est fourni dans une housse dans le coffre de la voiture et la trappe de charge se situe à l’avant gauche. Il faut compter 3h15 sur une prise domestique et 2h15 sur un système de charge rapide.


  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    2 commentaires

    1. C350e

      bonjour,
      vous écrivez en conclusion de votre brève : »Un moteur électrique est efficient en ville et à faible vitesse. A l’inverse, un diesel restera toujours le meilleur compromis sur des longues distances à une vitesse plus élevée »
      Le mot « toujours » est vraiment mal choisi. D’abord parce qu’avec ma C350e je peux rouler à 160 km/h en electrique, sans parler des TESLA.Ensuite, parce que dans 5ans à peine , l’autonomie des généralistes sera d’au moins 50km avec 160km/h, donc 90% de l’utilisation des voitures. Enfin, on en reparle dans 10 ans, quand les technologies lithium air seront au point. A ce moment la, les elec auront 1500km d’autonomie réelle avec 0 particule et 0 NO2, et seront alors toujours plus performants que les diesels qui sont intrinsequements des moteurs polluants, même en ajoutant autour du moteur des artifices non durables (toutes les solutions anti particules ou anti NO2 sont « toujours » non performantes dans la durée en condition réelle).
      Par contre, est ce que BMW fera les investissements importants nécessaires pour basculer en tout elec, comme le fait Daimler aujourd’hui, ce n’est pas sûr. Donc le discours du communiqué de presse bien basique de BM est encore vive le diesel.
      Pourvu que ça ne dure pas, au nom de la santé de nos enfants.

    2. phortail

      On aurait du écrire « reste » et pas restera.

      Pour ce qui est des investissements de BMW pour basculer en tout électrique, selon nos informations, il n’y a pas trop d’inquiétude à avoir et, contrairement à votre affirmation, BMW ne jure pas que par le diesel comme en témoignent les I3, I8 et les nombreux modèles hybrides.

    Laisser un commentaire