BLOG BMW

Essai BMW 225xe: le choix de la transmission

Après notre essai de la BMW 330 (voir essai), nous avons pu prendre le volant de l’autre « e » de la gamme à savoir le monospace de BMW qui fut à sa sortie identifié comme le premier modèle traction de la firme bavaroise, la Série 2 Active Tourer,la 225xe.

Essai BMW 225xe active tourer 32

Elle profite de la technologie développée sur la BMW i8, son nom appose les lettres x et e, la Série 2 225xe est finalement un savant mélange de ce que peut proposer le constructeur allemand.

Essai BMW 225xe active tourer 35Après la Série 3 qui est la référence de BMW avec ses 14 millions d’exemplaires vendus, le munichois a décidé d’hybrider un modèle qui fut la deuxième meilleure vente en France en 2015 derrière la Série 1, l’Active Tourer. On le sait ce type de véhicules est la grande tendance du moment et en lui apportant la technologie hybride, BMW entend bien se démarquer de ses concurrents. Esthétiquement d’ailleurs rien ne change hormis la trappe avant pour la recharge électrique, et les badges edrive.

Alors que la BMW 330e repose plutôt sur le système hybride du X5 xDrive 40e, la 225xe s’appuie sur celui de la BMW i8. On retrouve d’ailleurs le même 3 cylindres essence de 1,5 l de cylindrée mais avec une puissance revue à la baisse de 136 ch pour 220 Nm de couple. Il entraîne les roues avant pour l’intermédiaire d’une boîte automatique. Les batterie en lithium-ion et le moteur électrique (88 ch et 165 Nm de couple) sont en revanche positionnés à l’arrière de la 225 xe et ce dernier entraîne les roues arrière. Essai BMW 225xe active tourer 19Donc si vous êtes en 100% électrique, vous êtes en propulsion (40 km d’autonomie environ), si vous utilisez uniquement le moteur thermique, vous êtes en traction et si vous opter pour les deux, vous passer en 4 roues motrices.

En puissance combinée, cette Série 2 Active Tourer propose 224 ch pour 385 Nm de couple.

Mais attention X ne veut pas dire xDrive. Les 4 roues motrices ne fonctionnent que jusqu’à 130 km/h. La transmission intégrale n’est pas réalisée pour un arbre de transmission, il n’y a pas de liaison nécessaire entre les deux essieux.

Essai BMW 225xe active tourer 23Pour la recharge, même temps d’attente que pour la 330e, 3h15 sur une prise domestique ou 2h15 avec une Wallbox par exemple.

Pour l’instant que du plus d’ajouter le x et le e sur une Active Tourer. Oui mais… Si esthétiquement rien ne change, sa modularité en prend un coup car si la banquette arrière reste dans la configuration 40/20/40, en revanche celle-ci n’est plus coulissante. Si a première vue la capacité du coffre reste inchangée (400l) on perd en revanche le rangement sous le plancher où se situe la batterie (68 l).


  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Un commentaire

    1. boby34

      Possesseur d’une serie 2 grand tourer 218td 150ch depuis 1 an et 40000km, je tenais à préciser que cette bmw est tout sauf une bmw. Je suis en effet très déçu du comportement routier avec un train avant peu rigoureux, les finitions ne sont pas au rendez vous, seule la boite auto et les freins sont au top.
      C est ma dixième BM et je pense la dernière, à près de 35000 €, j aurai dû regarder chez Peugeot, car eux il savent faire des trains avant qui tiennent la route.
      Acheteur potentiel, passez votre chemin, il y a mieux et pas plus cher.
      Boby34

    Laisser un commentaire