Logo BlogBMW

BMW se tourne vers des peintures durables à partir de biodéchets

BMW a développé une protection anticorrosion innovante et une peinture mate sans ressources fossiles. Ceci à partir de biodéchets permettant de réduire les émissions de CO2 de 40%.

Des peintures durables de biodéchets chez BMW

BMW utilise des technologies innovantes pour améliorer la durabilité en réduisant les émissions liées à la peinture des carrosseries. BMW est le premier constructeur automobile au monde à utiliser dans ses usines européennes des peintures mates fabriquées à partir de biomasse au lieu de pétrole brut.

Les usines BMW de Leipzig et Rosslyn (Afrique du Sud) utilisent également des protections anticorrosion produites de manière durable. Les matières premières renouvelables telles que les biodéchets ou les déchets des stations d’épuration servent de matière première pour les peintures. Les économies de CO2 sont déterminées dans un processus certifié. Elles s’élèvent à plus de 15 000 tonnes d’émissions de CO2 d’ici à 2030.

« En réduisant notre utilisation de matières premières fossiles, nous pouvons préserver les ressources naturelles et réduire les émissions de CO2 en même temps. Pour y parvenir, nous misons de plus en plus sur les innovations en matière de durabilité dans notre réseau de fournisseurs. » A déclaré Joachim Post, membre du conseil d’administration de BMW AG responsable des achats et du réseau de fournisseurs. « Les peintures innovantes basées sur des matières premières renouvelables constituent un pas important dans cette direction. »

Un processus de fabrication inédit avec les biodéchets

Le processus de production innovant de BASF permet de remplacer les précurseurs issus du pétrole. Comme le naphta, remplacée par des matières premières renouvelables provenant de déchets organiques, dès les premières étapes de la production de peinture. Cela permet de réduire la consommation de ressources fossiles. Mais aussi d’éviter les émissions de CO2 liées à la production, au transport et au traitement du pétrole brut.

Les peintures de protection et les peintures mates utilisées dans les usines BMW sont chimiquement identiques aux précédentes. Mais fabriquées avec les mêmes propriétés que les revêtements de carrosserie conventionnelles. Les revêtements biosourcés et conventionnels sont produits sur la même ligne, BASF adopte un bilan massique certifiée en externe.

La quantité de peinture achetée par BMW est calculée pour être équivalente à la quantité de bio-naphte et de bio-méthane. Le tout dans une quantité qui serait nécessaire pour une production 100% sans pétrole. Le processus de fabrication durable permet de réduire de plus de 40 % les émissions de CO2 liées à la production de peinture. Les deux usines BMW à Leipzig et Rosslyn produisent en moyenne environ 250 000 véhicules par an.