Logo BlogBMW

BMW 3.0 CSL, hommage au passé

Alors que l’anniversaire des 50 ans de BMW M touche à sa fin, la firme bavaroise présente « The BMW 3.0 CSL ». Un modèle spécial et le plus exclusif jamais assemblé jusqu’ici, un chef-d’œuvre d’ingénierie incarnant la passion de BMW pour la course automobile.

La 3.0 CSL, clin d’œil historique

BMW a enfin dévoilé la très attendue 3.0 CSL des temps modernes. Un modèle en série limitée basé sur la M4 dont la carrosserie a été entièrement redessinée en s’inspirant de l’original des années 70. Chant du cygne des célébrations du 50e anniversaire de BMW M, elle sera produite en 50 exemplaires numérotés.

Comme déjà aperçu le modèle suit le thème du magnifique BMW 3.0 CSL Hommage Concept 2015. Le design a été remanié pour la production tout en conservant les points forts de la M4. Les initiales CSL signifient « Coupé, Sport, Leichtbau », littéralement un coupé sport à construction légère. La version originelle a développé jusqu’à 360 ch, passée entre les mains d’Alpina.

Un design inspiré de sa devancière

Fortement inspirée de la 3.0 CSL de 1972, celle itération moderne ne pouvait pas être plus évocatrice. Avec ses proportions de coupé classique, un moteur avant et une transmission manuelle pour la propulsion, la BMW 3.0 CSL suit les traces de son ancêtre historique.

Immédiatement identifiables, les phares avant jaune et les feux arrière laser proviennent de la M4 CSL. Au détail près qu’ils ont un aspect différent du concept originel et sont marqués par des ailes généreuses. En effet, à l’avant on constate que ces dernières viennent mourir sur le capot, quant à l’arrière, elle débordent allègrement au-dessus de la malle et donnent naissance à l’aileron.

La calandre controversée des nouvelles M3/M4 a disparu, remplacée par des grilles plus élégantes finies en aluminium.
Ce matériau a été utilisé pour les portes, le capot et le coffre. On note également une utilisation intensive de composants en plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP) sur toutes les sections de la carrosserie, tandis que le silencieux arrière est en titane.

Le plus frappant est probablement le grand aileron arrière et le spoiler supplémentaire monté sur le toit. Cela rappelle la « Batmobile », la E9 3.0 CSL. Les designers de BMW ont également ajouté un coude Hofmeister prononcé. La magnifique livrée de course avec les graphiques BMW M sur la teinte blanche nécessite un processus de peinture spécial qui ajoute 6 700 heures de travail manuel supplémentaires en production. Enfin, les jantes en alliage doré de 20 pouces à l’avant et de 21 pouces à l’arrière sont chaussées de pneus Michelin sur mesure.

L’héritage se poursuit à l’intérieur

De même, dans l’habitacle de la BMW 3.0 CSL, l’utilisation du carbone et autres matériaux légers soulignent les caractéristiques puristes de la voiture de sport. Au lieu de sièges supplémentaires, l’arrière offre un compartiment de rangement avec deux compartiments intégrés pour les casques. Les garnitures en PRFC des panneaux de porte et la réduction de l’isolation acoustique contribuent également à l’aspect extrêmement sportif de la voiture.

Le conducteur et le passager avant sont assis dans des sièges baquets complets M Carbon. Ils permettent de ressentir les sensations extrêmes du comportement sportif de la voitures. Les liaisons diagonales entre la surface du siège et le dossier rappellent les sièges légers du modèle historique. La hauteur et l’inclinaison du siège s’effectuent exclusivement en atelier par le biais d’une tringlerie à vis à trois niveaux. La position longitudinale peut être modifiée manuellement à l’aide d’un levier situé sur le bord avant du siège. En outre, les sièges baquets complets M Carbon offrent des inserts d’appui-tête amovibles. Une autre touche spéciale est le pommeau de levier de vitesse blanc au look rétro. La numérotation des 50 modèles est affichée sur le tableau de bord côté passager.

Sous le capot, la grande cavalerie

Sous le capot de la 3.0 CSL se cache la version la plus puissante du six cylindres en ligne 3.0 litres biturbo de BMW. Il développe ici 560 ch, soit 50 ch de plus que sous le capot de la M4 conventionnelle. Il est aussi plus puissant de 10 ch par rapport à la M4 CSL.

En revanche le couple est limité à 550 Nm, soit 100 de moins que la M4 CSL. C’est principalement dû aux restrictions de la boîte de vitesse manuelle. À ce propos, dans la 3.0 CSL, la puissance est transmise à l’essieu arrière exclusivement. Le tout guidé par une boîte de vitesses manuelle à six rapports, avec l’aide du différentiel M actif. Le châssis a également été réglé avec la suspension adaptative M et les freins M en carbone céramique de série, qui représentent les dernières avancées technologiques de BMW.

Concernant le poids de la voiture, BMW n’a rien communiqué, indiquant simplement un ratio poids/ puissance de 2,9 kg/ch. Si on fait une simple multiplication avec les 560 équidés annoncés, on obtient donc un poids de 1 624 kg sur la balance.

Autres chiffres manquants, les performances de la voiture n’ont pas été précisées. Néanmoins, on pense qu’elles seront proches de la BMW M4 CSL. Pour rappel, cette dernière abat le 0 à 100 km/h en 3″7 et sa VMAX dépasse les 300 km/h. Autre chiffre non mentionné, et non des moindres, : le prix. Et au regard de l’exclusivité du modèle, il va falloir s’attendre à du très exclusif. Certains ont entendu parlé d’un chiffre au-delà du demi-million d’euros.

    Demandez un essai ou une offre.

    Merci de saisir les champs ci-dessous afin que votre concessionnaire puisse vous contacter

    * Champs obligatoires.