Logo BlogBMW

AC Schnitzer s’est occupé de la BMW i4

Après 35 ans à personnaliser les BMW à moteur thermiques, AC Schnitzer s’est penché sur la i4, la berline 100% électrique. Mais ce n’est pas la première électrique qui a droit aux modifications du sorcier AC Schnitzer. En effet, les modèles i3 et i8 avaient déjà eu droit à des modifications par le passé.

La BMW i4 dans les mains de AC Schnitzer

L’entreprise d’Aix-la-Chapelle s’intéresse à la nouvelle génération de voitures électriques de BMW, en particulier la BMW i4.

La berline i4, désignée rivale de la Tesla Model 3, reçoit désormais quelques éléments de la part de AC Schnitzer. Les ajouts aérodynamiques sont nombreux : ouvertures du bouclier, dérives latérales sur le parechoc, un becquet de toit, une lèvre sur la malle…

Ces éléments sont du plus bel effet, BMW M Performance aurait pu en être à l’origine. Le look est cohérent et lui donne une touche de sportivité, c’est bien une signature AC Schnitzer.

La BMW i4 s’habille en sportive

Les jantes AC1 à cinq branches d’AC Schnitzer sont disponibles en deux finitions différentes et dans des tailles de 19 et 20 pouces. Il y a également les jantes AC4 Flow Forming dans des finitions argentées ou noires. Ces dernières ont un design à double cinq branches plus large, et uniquement disponibles dans des formats de 20 pouces.

En plus des ajouts sur la carrosserie, le soubassement reçoit aussi son lot de nouveautés. Un kit de ressorts ACS, qui abaisse la hauteur de caisse de 20-25 mm. Les entretoises repoussent les jantes au maximum pour mieux épouser le kit aérodynamique !

Les options intérieures comprennent des pédales en aluminium, un repose-pieds en aluminium, un porte-clés également en aluminium et un couvercle « Black Line » pour le contrôleur rotatif iDrive.

En fait, la seule partie de la i4 qu’AC Schnitzer n’a pas modifiée est le groupe motopropulseur électrique. C’est évidemment l’élément qui ne peut bénéficier d’un surplus de puissance avec une nouvelle ligne d’échappement… puisqu’il n’y en a pas !

La puissance de base sera certainement suffisante. Les versions propulsion à simple motorisation, la i4 eDrive35 génère l’équivalent de 285 ch, la eDrive40 en propose 340 ! Ces deux premières versions avalent le 0 à 100 km/h en moins de 6″. Et dans sa déclinaison M50 avec deux moteurs et une traction intégrale, c’est 543 ch qui expédient le 0 à 100 km/h en 3″7.