BLOG BMW

Un concept-car BMW imprimé en 3D par Erik Melldahl

Le designer suédois Erik Melldahl a collaboré avec BMW pour développer un concept-car surprenant tant dans sa conception que dans le choix des matériaux.

BMW Concept Maasaica Erik Melldahl 2

Il a en effet choisi de réaliser la carrosserie à partir d’une imprimante 3D et cela à partir de champignon. Le résultat final s’appelle Maasaica, qui signifie Lion en Kenyan. « Mon projet  a commencé début janvier et s’est terminé début juin. J’ai passé la plupart de mon temps à Munich mais je suis retourné également trois fois en Suède pour présenter l’évolution de mon travail à mon école « Umeå Institute of Design« , où j’étudie un Master en Design Transport. « 

BMW Concept Maasaica Erik Melldahl 10Erik Melldahl nous explique comment son projet a vu le jour. » BMW m’a soutenu pour mon mon modèle notamment pour l’impression en 3D. L’ensemble de ma réalisation , exceptés le toit, le tissu ajoutée a été fait à partir d’une imprimante 3D, grâce aux technologie SLA et SLS. Certains textiles proviennent du Kenya et pourraient donc être utilisés dans l’avenir. Mais en 2040, je pense que d’autres technologies d’impression en 3D seront utilisés. Mon modèle est à une échelle 1/4et il y a peu de chance qu’il soit réalisé un jour en taille réelle. Mais mon intention initiale avec cette thèse et Maasaica, c’est de montrer qu’il est possible de construire différemment dans l’industrie automobile, notamment de manière durable. L’idée était de se pencher sur la responsabilité que les entreprises multinationales ont dans les marchés émergents, et la façon dont ces entreprises doivent concevoir et construire des produits qui s’adaptent à leurs cultures et de relever les défis environnementaux et de développement auxquels ils sont confrontés.« 

BMW Concept Maasaica Erik Melldahl 9Erik Melldahl souligne que dans cez zones géographiques comme l’Afrique, la population a pris conscience de l’épuisement de ses ressources et elle a su adapter ses  « habitudes de production et de consommation alimentaires à l’environnement dans lequel elle vit ».

Le designer suédois nous a donc révélé comment cette idée de modèle 3D « durable » d’une BMW a vu le jour. Mais un élément n’a pas encore été développé. Pourquoi le choix du champignon comme matériau.

« Le champignon est utilisé parce que c’est un matériau très intéressant qui n’a jusqu’ici été très peu utilisé excepté dans l’industrie de l’emballage. Il de nombreuses propriétés positives et de plus c’est un matériau pas cher à produire. De plus il peut être fabriqué à partir de tout déchet naturel. Le corps principal est fait de mycélium de champignon / herbe composite qui est renforcé avec une structure 3D imprimé. Le composite dégradable à 100% peut être cultivé en quelques jours. »

Un projet comme cela permettrait de changer des pièces à la demande avec une imprimante 3D et BMW pourrait vendre un fichier numérique modifiable en fonction des besoins.

BMW Concept Maasaica Erik Melldahl 8

Nous remercions Erik Melldahl pour nous avoir parlé de son projet. Voici son site:  http://erikmelldahl.se/MAASAICA.html

Crédit Photos: Erik Melldahl

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Laisser un commentaire