Logo BlogBMW

Mondial 2012 – l’Active Tourer ou le premier monospace BMW

Si certains ont encore un peu de mal à adopter le changement, ce n’est pas le cas de BMW qui a sauté le pas en présentant à Paris un monospace compact baptisé Concept Active Tourer. Très très proche du futur modèle de série, ce concept a de quoi dérouter les « béhèmistes » les plus traditionnels…

Parti pris

 Ouh que voilà des mots qui font mal… Même s’il reste bi-corps grâce à l’angle d’inclinaison entre le capot et le pare-brise, ce monospace Concept Active Tourer ne fait pas dans la dentelle niveau mécanique puisqu’il adopte un trois-cylindres 1,5 l essence qui… entraîne les roues avant ! Et en plus, l’ensemble est placé en position transversale. Hybride rechargeable, cette étude proche de la série met donc la barre écologique nettement plus haute que les ActiveHybrid 3, 5 et 7 déjà commercialisées. Des choix qui rappellent la future sportive i8 sauf que cette dernière est propulsé par le moteur thermique et entraîné par l’ensemble électrique.

 2,5 l/100 km !

 Justement, l’ensemble électrique agit sur l’essieu arrière et peut, si besoin est, faire avancer la voiture à lui tout seul. Au total, l’Active Tourer débite une puissance cumulée de 190 chevaux tout en réduisant fortement sa consommation de carburant (2,5 l/100 km) et ses émissions de CO2 (moins de 60 grammes au kilomètre). BMW annonce un 0 à 100 km/h en 8 secondes et une vitesse maxi de l’ordre des 200 km/h Des chiffres qui ne demandent qu’à être vérifiés lors d’essais rondement menés.

Plus proche des berlines que des 4×4

Futur rival du Mercedes Classe B, l’Active Tourer pourrait adopter le patronyme GT1 dans sa version de série. A peine plus long qu’une Série 1, ce monospace compact fait 4,35 m de longueur, 1,83 m de largeur et 1,56 m de hauteur. Quant à l’empattement, il atteint les 2,67 m. L’assise du conducteur est évidemment légèrement rehaussée mais, l’ergonomie est similaire à celle des berlines du constructeur à l’Hélice.

A bord, l’habitacle baigne dans la lumière que laissent passer les grandes surfaces vitrées et le toit panoramique qui autorise plusieurs réglages d’opacité. BMW propose déjà quelques astuces intéressantes au niveau de la vie à bord comme des rails en métal dans les dossiers des sièges pour clipser à peu près tout et n’importe quoi. Mais la modularité va sans doute évoluer d’ici à la présentation du modèle de série.

Les sièges arrières sont déjà coulissants et malgré la présence de la batterie lithium-ion sous la banquette et le plancher du coffre, ce dernier conserve un volume de chargement qui semble particulièrement correct. Reste à voir quels changements seront apportés à la version finale et à tester ce premier monospace BMW aussi déroutant que prometteur.

Texte et photos : JMS

    Demandez un essai ou une offre.

    Merci de saisir les champs ci-dessous afin que votre concessionnaire puisse vous contacter

    * Champs obligatoires.