Blog BMW

Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

Mondial 2012 : A la découverte de PGO

Depuis 2001 et son installation à Alès, dans le Gard, le petit constructeur PGO s’est développé peu à peu pour finalement proposer les 3 modèles actuellement exposés au Mondial de l’Automobile. Grande nouveauté cette année, l’arrivée d’un moteur BMW – à la place du Peugeot – qui devrait permettre de booster des ventes qui se situent entre 60 et 80 exemplaires par an.

3 questions à Loïc Perois, directeur général de PGO

« On a gagné en puissance et en performance »

Placés pour la première fois dans le hall 1 du Mondial de l’Auto, les Gardois de PGO se retrouvent entre Ferrari et Renault. Une belle récompense pour l’artisan qui compte bien profiter de cette exposition mondiale pour se faire connaître un peu plus.

Etre aussi bien placé à l’occasion du Mondial de l’Automobile, qu’est-ce que ça vous apporte ?

« Etre dans le hall 1, c’est une forme de reconnaissance. Elle symbolise la ténacité de l’entreprise et la reconnaissance des organisateurs. Ils ont compris que l’entreprise était pérenne. Pour nous, cela apporte de la visibilité. Ce n’est pas vraiment pour vendre des autos sur place mais, c’est pour être visible par le plus grand nombre y compris par la presse internationale ».

Comment procédez-vous pour la commercialisation de votre gamme ?

« Le Speedster II a été lancée en 2003, la Cévennes en 2005 et l’Hemera en 2008. Depuis 2010, nous faisons des efforts sur la partie commercialisation avec notamment l’ouverture d’un magasin exclusif PGO à Neuilly sur Seine. C’est très efficace car les gens passent en direct avec l’usine. D’ailleurs, beaucoup de clients viennent à l’atelier pour prendre livraison de leur auto et certains demandent même des photos durant la période de fabrication. Après le Mondial, un deuxième magasin ouvrira ses portes à Lyon. Cette logique, on veut la conserver car l’avenir passera par l’export. Le choix du moteur BMW (en remplacement d’un Peugeot, ndlr) pour nos modèles n’y est d’ailleurs pas étranger. C’est important au niveau de l’image pour la Chine ou le Moyen Orient ».

Techniquement, vos voitures ont donc évolué vers plus de modernisme ?

« Oui. Grâce à ce moteur BMW bien connu de 184 chevaux, on a gagné en puissance et en performance. Et dans le même temps, on a fait baisser la consommation moyenne et le taux d’émission de CO2. C’est un vrai moteur moderne. En plus, nous accompagnons cette arrivée sur tous nos modèles par une intégration de nouveaux équipements, de nouvelles suspensions, de nouveaux habitacles etc ».

Aperçu de la gamme PGO :

Speedster II

Inspirée de la mythique Porsche 356, le PGO Speedster II est un roadster mélangeant savamment ligne traditionnelle et conception moderne. Désormais propulsé par un moteur 1,6 litres turbocompressé BMW de 184 chevaux, il voit ses performances s’améliorer en même temps que sa consommation de carburant et ses émissions de CO2 diminuent. Prix de base : 44.750 euros.

Cévennes

Esthétiquement proche du Speedster II, la Cévennes joue la carte de séduction avec son look plus sportif et ses couleurs attrayantes. Le futur propriétaire peut même choisir les coloris de l’habitacle et donc, façonner sa Cévennes à sa façon. Une pure voiture plaisir qui reprend désormais le moteur d’origine BMW et qui a vu d’autres améliorations se greffer. Prix de base : 44.750 euros.

Hemera

Fabriquée à la main comme la Speedster II et la Cévennes et équipée du même ensemble mécanique, la Hemera se situe à mi-chemin entre un coupé et un break. Un vrai coffre se cache sous une bulle de verre à l’ouverture unique. Prix de base : 41.500 euros.

 

Texte et photos : JMS

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook
Instagram