Blog BMW

Intelligence Artificielle Usine BMW Group
Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

L’Intelligence Artificielle s’invite dans la production en série

Dans les usines BMW Group, les tâches répétitives et fatigantes sont laissées par des machines dotées de l’Intelligence Artificielle. 

Appliquée à la conduite, l’Intelligence Artificielle donne lieu à plusieurs niveaux intermédiaires permettant un transfert de responsabilités progressif de l’humain, vers la machine. A terme, elle permettra de développer des véhicules entièrement autonomes pilotés par une intelligence capable de prendre des décisions, comme un humain. Vous pouvez retrouver ces informations en cliquant ici.

Dans le monde de l’industrie et la production en série, l’Intelligence Artificielle (IA) assure un rôle d’optimisation des tâches et d’accélération du processus de fabrication. Une machine équipée d’une caméra peut ainsi vérifier la conformité d’une pièce assemblée : son sens, sa taille, sa couleur. En quelques millisecondes, le programme déclare si la pièce est conforme, sans avoir besoin de prendre un pied à coulisse ou un gabarit en papier. 

Christian Patron, responsable de l’innovation, de la numérisation et de l’analyse de données pour BMW Group Production, affirme que le potentiel de l’IA garantit le respect des normes de fabrication tout en préservant les opérateurs qui n’ont pas à réaliser ces tâches répétitives.

Une coopération entre l'homme et la machine

La mise en place de l’IA sur les différents postes de contrôle se fait par la mise à jour d’une base de données photographique. Ces images sont ensuite traitées par l’algorithme de l’IA qui élabore une base de données. Ensuite, le système est capable d’évaluer, de mesurer et de comparer les pièces assemblées avec sa propre bibliothèque numérique. Installé sur une chaîne de montage, l’appareil peut même analyser un élément qui est en mouvement : de cette manière, il n’y a plus d’interruption de la chaîne et la productivité est améliorée, et le contrôle est optimal.

Sur les sites d’assemblage moteur et de découpe de tôles, les poussières résiduelles et les mesures erronées entraînaient des ruptures dans la continuité de l’assemblage, et de longs et coûteux processus de contrôle supplémentaires. Depuis la mise en place de l’IA, il n’y a plus de soucis de mauvaise compréhension des résultats grâce à la base de données qui lui apporte les éléments nécessaires au bon jugement des pièces soumises à la vérification, et le rendement est donc amélioré.

En effet, BMW Group annonce une fiabilité de 100% pour ce mode de contrôle par IA qui est désormais appliqué dans les usines du groupe. Concrètement, l’IA est capable de voir si le triangle de signalisation est bien en place, ou si le bouchon de lave-glace est correctement installé. Dans l’usine BMW Group de Dingolfing, l’IA vérifie le véhicule en sortie de chaîne : il peut comparer la commande du client au résultat final et vérifier si aucun élément ne manque (comme un badge collé sur le hayon) ou si la combinaison d’équipements et de couleurs est correcte aux demandes. 

Tout comme nous, l’IA a besoin des autres pour apprendre et évoluer : les salariés des usines veillent donc à la bonne appréciation de l’IA, qui apprend en participant le plus possible aux processus de contrôle pour lesquels elle est dédiée. 

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook