BLOG BMW

Les souvenirs de l’oncle Pat : la BMW 2002 Turbo 1973

Lorsqu’elle a été dévoilée au salon de Francfort en 1973, la BMW 2002 Turbo a suscité de nombreuses réactions. C’était la première sportive de série animée par un moteur turbocompressé, si on omet la Chevrolet Corvair plus bourgeoise !

La BMW 2002 Turbo défraya la chronique fin 1973 par son inscription Turbo écrite à l'envers jugée trop dominatrice

La BMW 2002 Turbo défraya la chronique fin 1973 par son inscription Turbo écrite à l’envers jugée trop dominatrice

Grace à cet organe mécanique oublié, présenté comme miraculeux, la puissance de la BMW 2002 Tii grimpait de 130 à 170 chevaux. BMW était le pionnier du turbo déjà testé pendant la guerre sur ses moteurs d’avion et surtout en compétition en 1969 avec un certain succès sur une 2002 qui frisait les 300 ch.

170 chevaux était alors une puissance très élevée pour une moteur de 2 litres de cylindrée seulement atteinte seulement par une Porsche 2,4 l S. Pour un prix inférieur de 50 %, soit 44 000 francs 1974 (75 000 euros environ)  la BMW offrait des performances presque équivalentes du moins en accélérations (211 km/h en Vmax), quatre vraies places et surtout un look d’enfer avec ses ailes élargies en polyester et son fameux spoiler ou  le sigle Turbo était écrit à l’envers pour être mieux lu dans le rétroviseur des futures doublées.

Lettrage jugé trop provocateur générant la colère de quelques politiques autophobes qui contraignit BMW a l’abandonner pour revenir à des bandes de couleurs type Motorsport.

Déçu par le bruit

Début 1974, je n’essayais pas encore les autos mais j’avais débuté dans la presse auto sportive (Scratch, Échappement, Autocourse) et je n’imaginais jamais pouvoir conduire une telle voiture inaccessible pour mon statut. Mais un copain vendeur chez BMW vint me la faire essayer à domicile. Le rêve pour un jeune passionné qui n’avait jamais conduit de voitures très puissantes excepté une 2002 Ti 120 ch appartenant à un pilote.

Évidemment, j’avais été séduit par son look de groupe 2 des circuits, son allure agressive bien posée sur ses trapus

La planche de bord recevait l'ajout d'un mano de turbo et d'un beau volant gainé de cuir.

La planche de bord recevait l’ajout d’un mano de turbo et d’un beau volant gainé de cuir.

185/13, dimensions colossales en 1974, par sa fameuse planche de bord rouge, son petit manomètre de turbo et ses sièges baquet qui maintenaient bien le dos. Il s’agissait d’un bref essai bien sûr et pas question de tester ses performances en conduisant à la barbare.

Pour être franc avec vous, j’avais été un peu déçu par la sonorité sans âme et assez feutrée de la mécanique comme toutes les voitures turbo qui ont suivi. Je m’attendais à un son plus sportif et plus affirmé style BMW des circuits. Mais le chuintement du gros turbo KKK m’avait ravi dès qu’il entrait en mouvement avec un léger décalage par rapport à l’accélérateur articulé au plancher.

Un avion de chasse !

En revanche, je n’avais jamais conduit de voiture turbo et je me souviens avoir été impressionné par la violence assez brutale (pour l’époque) des accélérations et surtout des reprises, ce sans monter dans les tours. 170 chevaux était une puissance rare en 1974.

En avalant les 400 m départ arrêté en 15 secondes et le 1000m en 28 secondes avec des relances qui collaient au dossier dès 4500 tr/mn, régime ou le turbo se déchainait, la 2002 turbo était un avion de chasse… de la route. Mon passager m’avait tempéré quand j’avais voulu tester l’adhérence du train arrière en insistant un peu au sortir d’un virage mais je me souviens que la direction non assistée commandée par un plus petit volant gainé de cuir m’avait semblé plutôt lourde.

Mais j’étais follement heureux d’avoir conduit une aussi belle voiture. Las, elle s’est très peu vendue en France totalisant seulement 1672 exemplaires au niveau mondial. Il faut préciser que 1974 rimait avec crise énergétique et nouvelles limitations de vitesse qui sont, hélas, toujours d’actualité. En pire. La clientèle BMW a préféré acheter des 1602 bien moins coûteuses voire la 1502 de 75 ch lancée cette année là. La Série 3 pointait déjà son mufle agressif. Mais c’est pour une prochaine fois…..

Patrice VERGES.

Photos : Presse.

Photos BMW 2002 Turbo

La silhouette de la Série 2 produite de 1966 à 1975 se caractérisait par sa vaste surface vitrée. Une belle réussite esthétique !

La silhouette de la Série 2 produite de 1966 à 1975 se caractérisait par sa vaste surface vitrée. Une belle réussite esthétique

Équipée d'un autobloquant de série, la Turbo tenait mieux la route que la 2002 jugée "assez vive " sur le mouillé. C'était une BM !

Équipée d’un autobloquant de série, la Turbo tenait mieux la route que la 2002 jugée « assez vive  » sur le mouillé. C’était une BM !

 

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Laisser un commentaire