Logo BlogBMW

Les 10 000 Tours du Castellet, côté BMW

Les 10 000 Tours du Castellet, Un « Classic retour » au Paul-Ricard

Samedi 7 et dimanche 8 octobre 2011, les Belles Anciennes ont réalisé leurs derniers tours de pistes de la saison lors des 10 000 tours du Castellet. Patrick Peter a une nouvelle fois proposé du beau spectacle avec 6 catégories différentes lors de cette finale : le Classic Endurance Racing, les Sixtie’s Endurance, le Trofeo Nastro Rosso, le Groupe C Racing et enfin l’ASAVE.

N°34 : BMW M1 de 1979, 6 cylindres, 3463 cm3.

Photos Raymond Papanti

Si les passionnés de Porsche et de Ferrari se trouvaient en grand nombre dans les paddocks, quelques irréductibles passionnés de BMW ont tenu à marquer leur différence. Deux Britanniques, Sean et Michael McInerney ont fait ronronner leur M1 respectivement de 1978 et 1979. Si les Anglo-saxons sont connus pour leur bon goût en matière de véhicule historique, un Français est tombé sous le charme des BMW d’autrefois. Le Lyonnais Charles Veillard est un « piqué » de la marque depuis 1992 comme le soulignent ses amis.

Il découvre le Garage Massot situé à Balan, qui prépare, répare et restaure les BMW. (http://www.garage-massot01.com) « C’est à partir de là que j’ai commencé à collectionner les voitures de cette marque » avoue le pilote qui est propriétaire d’une société générale de mécanique. Afin de profiter de ses nouveaux jouets, Charles Veillard intègre des associations pour des balades en loisir. « C’était très sympa, l’univers était convivial. »

Mais en 2009, l’appel de la compétition l’a poussé à s’engager sur une épreuve un peu plus sportive. « On m’a conseillé au départ la course de côte, mais cela ne me tentait pas. Trop d’attente pour peu de roulage, ce n’était vraiment pas fait pour moi. Je me suis alors inscrit sur les 10 000 tours. »

Il choisit de préparer sa BMW 320 I GRV de 1977 pour l’occasion. « La première fois que je me suis retrouvé sur le circuit je n’en menais pas large. Sur le plateau du Classic Endurance Racing, ma BMW est sans doute l’une des plus petites. Ma seule priorité était de ne pas la casser !!!! ».

Cette BMW 320 est une réplique car les originales deviennent de plus en plus inaccessibles. « Le marché des véhicules historiques a explosé depuis quelques années. Il y a encore 10 ans, on pouvait trouver facilement des voitures à un bon rapport qualité prix mais aujourd’hui les bonnes occasions se font rares. »

Charles Veillard espère cependant trouver la même BMW mais turbo pour être plus en mesure de concurrencer, les Chevron ou encore Lola présentent dans la catégorie.

 La marque BMW était également représentée par ses moteurs dans le groupe des Classic Endurance Racing. Des Chevron (B16 et B36), des Lola (T296, T298) et même une Sauber C5 possédaient un moteur connu pour sa fiabilité, le 4 cylindres 2.0 litres de chez BMW…

Texte : Tataval.

N°39 :BMW 320 I GRV de 1977, 6 cylindres en ligne, 2.0 litres. Pilote Charles Veillard.

Légende photos :

N°38 : BMW M1 de 1978, 6 cylindres, 3463 cm3.

N°76 : Chevron B8 Moteur BMW de 1968, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°30 : Chevron B8 Moteur BMW de 1968, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°10 : Lola T298 Moteur BMW de 1979, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°17 : Lola T298 Moteur BMW de 1979, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°21 : Chevron B16 Moteur BMW de 1970, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°26 : Chevron B36 Moteur BMW de 1976, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°27 : Chevron B36 Moteur BMW de 1976, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°54 : Sauber C5 Moteur BMW de 1976, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°57 : Lola T296 Moteur BMW de 1975, 4 cylindres, 2.0 litres.

N°81 : Lola T298 Moteur BMW de 1979, 4 cylindres, 2.0 litres.

Bobby Rahal à bord d’une Lola T212 FVC de 1971