Logo BlogBMW

Faut-il choisir des pneus « Hiver » ou « 4 saisons » ?

Au moment du passage aux saisons froides, automne et hiver, le choix des pneumatiques dédiées à ces conditions fait toujours l’objet d’une interrogation. Doit-on installer des pneus « Hiver » sur son véhicule ou une gamme de pneus « 4 saisons » ?

Pourquoi changer ses pneus en hiver ?

Les pneus sont associés à la sécurité de votre voiture et sont les seuls éléments en contact avec la route. Il est donc plus que conseillé d’y prêter une attention particulière, tant sur leur état de dégradation, que le taux de pression d’air et ainsi que l’usage pour lequel ils ont été conçus.

Ainsi, quand les températures extérieures (et notamment le tarmac) commencent à baisser, les pneus « été » n’offrent plus la même adhérence et compromettent votre sentiment de confort et de sécurité au volant. Il est donc temps de changer de monture pneumatique, soit ceux dit « Hiver » ou des « 4 saisons ».

Les pneus « 4 saisons »

Les pneus « 4 saisons » présentent un mix dans la structure de la gomme qui permet de l’exploitation tout au long de l’année. Ils vont s’adapter dans les conditions de hautes et basses températures. La profondeur de leur sculpture est moins importante qu’un pneu « Hiver » mais suffisamment pour être plus efficace qu’un pneu « été », il sera plus efficace que ces derniers sur des sols froids et mouillés.

Leur utilisation par tous temps permet de ne pas à avoir les changer quand on alterne avec les gommes « été » et « hiver ». Ces pneus offrent de bonnes performances sur une plage de températures allant de -10°C à +30°C, ce qui peut nous autoriser à les utiliser à l’année.

En revanche, leurs performances se limitent en cas de conditions plus extrêmes par rapport à un pneu dit « hiver », notamment sur les routes verglacées ou enneigées. On arrivera rapidement aux limites de motricité et d’adhérence.

© Michelin

Les pneus « hiver »

Le pneu « hiver » dispose d’un mélange de gomme beaucoup plus tendre qui chauffe ainsi beaucoup plus rapidement dès les premiers tours de roues, ce qui contribue à une meilleure adhérence.

Généralement ils sont conseillés dans des conditions où les températures sont régulièrement en dessous des 7°C (ces pneus sont les plus efficaces dans une fourchette de température de -20°C à +7°C selon Michelin) et fortement recommandés selon la région où réside le propriétaire du véhicule.

Le seul bémol de ce pneu est qu’il faudra s’en débarrasser au changement de saison. Car si la gomme est plus tendre, c’est qu’elle autorise une plus grande surface de contact au sol (sécurisant sur chaussée à faible adhérence) mais cela engendre une plus forte consommation en carburant. Ainsi, aux beaux jours et avec des températures plus chaudes, il est inutile de rouler avec ces pneus au risque de les détériorer plus rapidement et de consommer plus que de raison.

Comment reconnait-on ces pneus ?

Et si jamais vous faites l’acquisition d’un véhicule (neuf ou occasion) ou que vous utilisez un autre véhicule qui n’est pas le vôtre, comment savoir quels sont les pneus installés sur ce dernier ?

Les pneus « hiver » et « 4 saisons » sont reconnaissables grâce au marquage sur le flanc avec les lettres M+S (Mud and Snow). Certaines marques Premium de pneus ajoutent la signalétique 3PMSF (Three Peak Mountain Snow Flake). Généralement, on y voit aussi un petit pictogramme avec une montagne et un flocon de neige.

Pour répondre à la législation en place dans certaines régions, la Loi Montagne entrée en vigueur au 1er novembre 2021 oblige les véhicules à être équipés des pneus avec la mention M+S et/ou 3PMSF, soit au minimum des pneus « 4 saisons ».

© Michelin

En conclusion

Le premier réflexe quand on s’apprête à rouler en dehors d’un environnement urbain est de vérifier si les pneus sont adaptés aux conditions de roulage par températures plus froides, notamment à l’approche de l’hiver.

Selon les régions où seules les températures fraîches et éventuellement quelques plaques de verglas peuvent représenter un risque au volant, des pneus « 4 saisons » permettront de rouler plus en sécurité. En revanche, si la région concernée est sujette à des chutes de neige, le pneus hiver s’avèrera plus efficaces lorsque les conditions d’adhérence seront encore suffisantes pour des pneus, avant d’opter pour des chaussettes ou chaînes le cas échéant.

    Demandez un essai ou une offre.

    Merci de saisir les champs ci-dessous afin que votre concessionnaire puisse vous contacter

    * Champs obligatoires.