Logo BlogBMW

Evenement Moto au Paul Ricard

L’événement Moto organisé sur le circuit Paul Ricard en ce week-end Pascal a attiré les foules (plus de 20 000 spectateurs) et BMW a saisi l’opportunité de présenter toute sa gamme dans les paddocks.

[flickr id= »6921033088″ thumbnail= »medium_640″ overlay= »true » size= »original » group= » » align= »none »]

Nous avons croisé Julien ODDO, Responsable des événements motos de la Marque BMW

Pourquoi BMW France participe à ce rendez-vous?

[flickr id= »7067114265″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »original » group= » » align= »left »] J.O: Nous étions présents lors de la Sunday Ride Classic l’an dernier mais pour cette nouvelle édition, l’organisation a su développer ce grand rendez-vous de la moto. Nous proposons au public de faire des essais route sur l’ensemble de notre gamme moto.

La marque a besoin de se rapprocher de sa clientèle?

J.O: Il y a encore trop de personnes qui gardent une certaine distance  avec BMW, la considérant trop élitiste. En répondant présent sur ce genre de manifestation on peut ainsi changer cette image et faire essayer nos motos à une population qui n’aurait pas osé venir jusqu’à nous.

Comment se passent les essais?

J.O: Notre structure propose des essais sur route. Les groupes partent pour un tour de 45 minutes avec 3 encadrants. Lorsqu’on voit les sourires sur les visages quand ils reviennent, on a tout gagné. Plus de 200 essais sont prévus durant ces deux jours.

Il n’y a pas une seule moto BMW engagée sur les trois courses du week-end, la Twin Cup, le Trophée Roadster et le challenge Protwin. Quel rapport à la marque avec la compétition?

J.O: BMW Motorrad est présent sur le Superbike avec notamment Marco Melandri, et sur les deux courses d’endurance que sont le bol d’or et les 24 heures du Mans. Le président du groupe a été clair à ce sujet il y a trois semaines, nous envisagerons le Grand Prix seulement lorsque nous  aurons gagné le Superbike.

En terme de vente, comment se porte la marque BMW ?

[flickr id= »7067112037″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »original » group= » » align= »right »]  J.O : Nous avons atteint les 10 000 immatriculations en 2011, un record pour nous. Nous espérons poursuivre cette croissance notamment notamment avec l’arrivée sur le marché des scooters.

Effectivement, les motos BMW étaient connus pour être de bonnes routières mais on sent que la marque a décidé de se diversifier ?

J.O : Nous voulons toucher une clientèle plus large et cela passait notamment par le développement de scooters et de motos plus sportives.

[flickr_set id= »72157629427374146″ thumbnail= »square » photos= » » overlay= »true » size= »original »]

Photos : Raymond Papanti

Texte : Tataval.