Logo BlogBMW

Essai BMW X1 restylé xDrive 25d

Essai X1 restylé : en attendant mieux ?

Petite info en préambule de ce reportage : on réfléchit en hauts lieux chez BMW à lancer une version du X1 qui ne serait pas une « M » comme nous l’avions prédit ici, mais qui serait plus sportive que celle que nous avons testée (25d).

Sur base du 3.5 twin turbo (dont les américains peuvent se régaler), elle pourrait recevoir un équipement plus sportif issu du catalogue BMW Performance, quelques chevaux de plus et le M Sport Package en photo ci-contre à gauche. Espérons que la réflexion ira à son terme et aboutira positivement.

Ceci étant posé, nous avons pris le volant du X1 restylé dans la région Munich…

Nouveau regard

Le X1 poursuit sa carrière et arrive à un âge où, chez BMW, on se refait une beauté et on se remaquille. Ainsi, on commence par les « yeux » avec des optiques redessinés avec une bande contrastante à LEDs et des anneaux lumineux à LEDs pour l’éclairage diurne proposés en association avec l’option phares au xénon et un nouveau pourtour pour les antibrouillards.

On poursuit par un bouclier avant revu qui fait la part belle à de plus importante surfaces peintes, des répétiteurs latéraux de clignotants intégrés aux rétroviseurs extérieurs et surtout, le plus visible finalement, de nouvelles teintes de carrosserie et nouvelles jantes en alliage léger.

Intérieur plus cossu et nouvelles finitions

A l’intérieur, l’apparition d’une finition en bois véritable mat m’a agréablement surpris car je pensais cette matière passée de mode. Le volant sport gainé cuir propose un nouveau look.

Pour aider les clients (et les vendeurs…) dans leurs choix, BLMW propose des personnalisations ciblées orientées… A l’image de la série 1, il sera possible de choisir entre la Finition BMW xLine (polyvalente), Finition BMW Sport et le pack Sport M.

Plus de moteurs et boîte 8

Le X1 restylé voit sa gamme élargie en termes de motorisations. Ainsi vous pouvez maintenant choisir entre le BMW X1 sDrive18i (150 ch), le 20i (184 ch) et le BMW X1 xDrive28i (245ch) pour les versions nobles, à essence, et le BMW X1 sDrive16d (116 ch), sDrive18d ou BMW X1 xDrive18d (143 ch), sDrive20d ou xDrive20d (184 ch) et le BMW X1 xDrive25d (218 ch) pour les mazout.

Bonne nouvelle, la très agréable boîte de vitesses à 8 rapports fait son apparition sur tous les moteurs (sauf sDrive18i , sDrive16d, sDrive20d). Douce et réactive, avec ses commandes au volant, elle combine aussi une fonction Stop/start qui permet d’économiser quelques précieux grammes de carburants.

Bien entendu, le programme BMW EfficientDynamics (fonction d’arrêt et de redémarrage automatiques du moteur tant sur les modèles à boîte mécanique que sur les modèles à boîte automatique à huit rapports, mode ECO PRO (optionnel), fonction de récupération de l’énergie libérée au freinage, direction assistée électromécanique, indicateur du point de changement de rapport, compresseur de climatisation débrayable ) fait partie du package et permet à notre X1 2.5d Xdrive de ne consommer, selon notre ordinateur de bord, que 6,4 litres au cent sur un travail réalisé sur un rythme assez soutenu sur les autoroutes allemandes aux alentours de Munich.

A noter : le confort aux places arrière s’est amélioré pour le plus grands plaisirs de nos lombaires…

Conclusion :

Au final, pas de grande révolution sur le X1 restylé mais une « mise à jour » technique qui lui permet de se repositionner face à son plus sérieux concurrent, le Range Rover Evoque.