BLOG BMW

Essai 330d Touring : pour papa pressé.

Les années passent mais les envies restent. Les amateurs de break élégant et performant seront heureux de se glisser derrière le volant de la nouvelle série 3 Touring ! Surtout si elle est en finition M Sport !

Depuis 1971

Nous voici au volant de la sixième génération de touring chez BMW. Si c’est en 1987 que l’histoire a repris ses droits avec la Série 3 E30, elle débuté en 1971 avec la série 02. Depuis, BMW nous sert à chaque version de la série 3 (1994/E36, 1999/E46, 2005/E91) une version plus logeable et habitable qui fait le bonheur des familles mais aussi, et surtout, des pères qui aiment conduire.

Cette toute dernière version (F31 pour les intimes) affiche un look très sportif avec avec le pack Sport M optionnel. Ce dernier s’occupe à la fois du design intérieur et extérieur. Le kit aérodynamique est accompagné d’une finition BMW Individual Shadowline brillant, de roues en alliage léger de 18 pouces ou de 19 pouces, de marchepieds M, d’un volant M gainé de cuir et redessiné et d’un repose-pied M. A l’avant, on apprécie les sièges sport habillés de cuir. Il est temps de prendre le volant pour aller tester le châssis sport M… Mais avant, jetons un œil au coffre.

Modularité

Avec une capacité de 495 litres, le coffre de la nouvelle série 3 est 35 litres plus grand que celui de l’ancienne. Avec une capacité de 1 500 litres une fois les banquettes en trois parties rabattues (en 40/20/40), il propose 115 litres de plus.

On découvre (en série) un hayon arrière avec lunette pouvant être ouverte séparément, un filet enrouleur de séparation distinct et cache-bagages (ce dernier pouvant être rangé sous le plancher de chargement) et un espace de chargement supplémentaire sous une trappe. En option, vous disposerez d’un kit de rangement incluant un système de fixation adaptatif avec en aluminium qui compartimente le coffre.

Enfin, le seuil de chargement se trouve à seulement 62 centimètres du sol, ce qui permet de placer facilement les objets à bord.

330d

Avec son moteur six cylindres avec technologie TwinPower Turbo, la 330d dispose de 258 chevaux et 560 Nm de couple disponible entre 1 500 et 3 000 tr/mn… Autant se le dire tout de suite, ce break déménage ! Avec sa boite automatique à 8 rapports, il passe de 0 à 100 km/h en seulement 5,6 secondes ! Nous avons pu tester la version sport de cette dernière, qui passe les rapports plus rapidement et dispose de palettes au volant. Dans cette configuration, on prend beaucoup de plaisir à mener la 330d Touring à la baguette. Le comportement rassurant et les suspensions qui filtrent très bien les irrégularités de la chaussée atteignent un niveau de sécurité bluffant. A l’inverse, elle saura, mené calmement, se montrer sobre pour ne consommer que 6.5 litres au cent en moyenne (selon ordinateur de bord).

L’essai s’étant déroulé pendant quelques kilomètres de nuit, nous avons pu tester les feux de route adaptatifs avec fonction anti-éblouissement qui utilisent un moteur qui déplace un cache qui protège le conducteur arrivant en face ou circulant devant vous. On ne se préoccupe plus de rien, les feux passant alors tout seul de la fonction croisement à route ou modifiant leurs faisceaux lumineux !

Photos en action : Laurent Sanson www.auto-mag.info

Photos statiques et texte : P. Hortail

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Un commentaire

    1. BMX

      J’ai également eu la chance de tester ces fameux phares qui s’adaptent et c’est un vrai plus, surtout pour les autres conducteurs qui arrivent en face… Cela ne les empêche pas, eux, de nous éblouir 🙂

    Laisser un commentaire