Blog BMW

Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

La série 7 se paie un lifting

Avec ses feux entièrement à diodes, ses naseaux plus saillants et son bouclier restylé, la BMW Série 7 s’est offerte une petite cure de jouvence pour fêter sa mi-carrière. La limousine bavaroise s’est surtout équipée d’une innovation digne de la NASA avec un affichage à la carte au niveau des compteurs.

Fines retouches

Toujours en lutte avec la Mercedes Classe S – qui aura droit à une nouvelle génération à l’automne – et l’Audi A8, la BMW Série 7 fait office de vaisseau amiral du constructeur à l’étoile. Véritable tête de gondole, sa mission est de remporter aussi bien la bataille commerciale que la guerre technologique. Et dans cette dernière lutte, il faut avouer que la Série 7 fraichement restylée fait très, très fort !

Mais commençons par les changements extérieurs. Car c’est bien ici qu’il y a le moins à dire… Au premier coup d’oeil, on remarque les phares à diodes soulignés par une bande contrastante. C’est beau. C’est fin. C’est élégant. Quant aux naseaux, ils arborent désormais neuf lames au lieu de douze. Le bouclier avant a également été légèrement retravaillé pour permettre d’identifier un peu plus facilement le nouveau modèle dans son rétro. Mais il faudra vraiment avoir l’oeil !

Quant à la partie arrière, elle se voit offrir simplement d’une fine bande de chrome qui relie les réflecteurs arrières encastrés dans le bouclier… A l’intérieur, les sièges ont été redessinés pour faire bénéficier les chanceux passagers d’un meilleur maintien latéral. Finalement, c’est donc au rayon des équipements technologiques et des motorisations que les vraies nouveautés font leur apparition !

Ça travaille dans les entrailles

Première chose à retenir : toutes les motorisations sont dorénavant équipées de la très efficace boîte auto à huit rapports et du système start and stop. Et le mode Eco Pro fait lui aussi son apparition pour permettre à cette très grande routière de consommer un peu moins et surtout, de gagner quelques grammes de CO2.

Que ce soit sous le capot de la Série 7 « normale » ou de la Série 7 au châssis allongé, on retrouve un six cylindres de 320 chevaux à la place du V8 4,4 de l’ancienne 740i. La 750i conserve son V8 et la 760i son gros V12. Au rayon des moteurs Diesel, les 730d et 740d accueillent une nouvelle venue avec la 750xDrive 4 roues motrices et son 6 cylindres tri turbo de 381 chevaux de la gamme M Performance (photo ci-contre). Mais la vraie nouveauté vient surtout de l’ActiveHybrid 7 qui change radicalement de sa devancière. Elle reçoit dorénavant le six cylindres essence de 320 chevaux de la 750i mais, BMW lui a adjoint un vrai moteur électrique de 55 chevaux. Il est donc maintenant possible d’évoluer en mode tout électrique. Logiquement, les performances générales sont en baisse. Mais niveau consommation, c’est assez énorme – dans le bon sens du termes – pour une telle voiture puisque la conso moyenne est de 6,8 l aux 100 km.

Ecran de 10 pouces derrière le volant

Dans le cockpit, le conducteur – ou le pilote vu la technologie qui lui est proposée – peut librement choisir les affichages grâce à la technologie black panel et l’écran de contrôle central à graphiques en 3D. En gros, les compteurs traditionnels sont remplacés par un écran de 10,25 pouces qui permet au conducteur d’adapter les informations affichées selon ses besoins. Les possibilités sont nombreuses et inédites. En fonction du mode de conduite, les instruments arborent une couleur et des graphiques différenciés et fournissent des informations taillées sur mesure, comme les indications sur l’état du véhicule et d’autres fonctions (voir photos). L’écran de contrôle disposé en position centrale sur le tableau de bord a également bénéficié d’une optimisation optique et technique et offre désormais une représentation haute définition en trois dimensions. Autant vous l’avouer tout de suite, on a terriblement hâte d’essayer un tel système !

JMS

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook