BLOG BMW

BMW R1200GS Adventure: Place aux baroudeurs !

Depuis 2005, BMW a imposé la R1200 GS Adventure comme référence absolue parmi les trails de voyage. Le millésime 2014 se réinvente pour offrir une prestation qui relève encore une barre déjà très haut placée.

BMW Motorrad GS 1200  41

BMW Motorrad GS 1200  10Reprenant le concept de polyvalence de la R1200 GS avec son nouveau bicylindre à plat désormais refroidi par air & liquide et sa partie cycle remarquable d’agilité, l’Adventure se distingue de sa consoeur par une série de spécificités dédiées aux grands périples en terre inconnue, qui lui confèrent une sacrée présence : éléments de carénage et protections virils ; projecteurs additionnels, grand pare-brise (teinté sur notre modèle d’essai, il s’est avéré gênant pour la vision) et déflecteurs aérodynamiques, repose-pieds larges, garde au sol accrue de 10 millimètres et selle plus haute – réglable sur deux hauteurs, elle rend l’accès à bord problématique pour les moins grands : malgré son mètre quatre-vingt quatre, votre humble serviteur n’a pas fait le fanfaron au moment d’enfourcher le bestiau qui revendique 260 kg avec le réservoir rempli à 90%. Lequel, avec ses 30 litres de contenance (contre 20 sur la GS) et une consommation établie entre 4,3 et 5,9 litres, autorise de longues étapes avant ravitaillement. Bien cintrée au niveau de l’appui des genoux, la moto dégage une sensation de légèreté qui contraste avec celle d’être « à bord » de la moto, plutôt qu’assis dessus. En effet, offrant un bon appui aux cuisses, la selle se rétrécit dans sa partie avant, accordant ainsi une liberté de mouvement nettement plus grande que la devancière.

Précise et tonique

BMW Motorrad GS 1200  22Sur le plan de l’électronique embarquée, la dotation de série – ABS, Antipatinage et les modes de pilotage Rain et Road – peut s’enrichir de trois autres modes de pilotage : Dynamic, qui permet de profiter d’une réponse directe à l’accélération ; Enduro, qui offre une réponse moteur plus douce ainsi qu’un calibrage de l’ASC autorisant des dérapages contrôlés de la roue arrière et Enduro Pro, conçu pour un fonctionnement avec des pneus à crampons et désactivant l’ABS à l’arrière lors des freinages à la pédale. Dès les premiers tours de roue en mode Dynamic, la tonicité insolente du bloc – soulignée sur notre machine par un tonitruant silencieux Akrapovic – met en valeur l’équilibre remarquable de l’Adventure 2014 : dans le trafic, les placements s’effectuent à l’instinct grâce notamment à un train avant neutre et son angle de braquage avantageux. Dans l’enchaînement de grandes courbes, elle trace ses trajectoires avec une précision enthousiasmante, qui laisse néanmoins une belle marge à l’improvisation et aux rectifications tardives sans jamais dégrader la qualité de son toucher de route.

Efficace mais physique

BMW Motorrad GS 1200  40À l’aide d’un capteur de débattement à l’avant et d’un deuxième à l’arrière, la suspension à ajustement électronique saisit les mouvements verticaux du guidage de la roue avant et de la roue arrière ainsi que divers autres paramètres pour adapter automatiquement l’amortissement aux conditions repérées et aux manœuvres. L’assiette reste ainsi maîtrisée à l’attaque comme sur les freinages, même copieux. Mordant mais facile à doser, le freinage est d’ailleurs à citer en exemple. Ce qui est heureux, car avec 12 kg de plus que le modèle qu’elle remplace, la nouvelle GS Adventure se rappelle à son pilote dans le sinueux : la partie devient alors physique et réclame de bien anticiper ses placements pour ne pas se faire surprendre par l’inertie de l’engin, due notamment à un surpoids haut placé et des jantes à rayon qui pèsent chacune environ un kilo de plus que les jantes en aluminium de la GS standard.

Pratique et confortable

De retour sur les portions roulantes, il est d’autant plus tentant d’ouvrir comme un goret que la protection, notamment grâce aux déflecteurs additionnels, s’avère excellente – un filet d’air caresse le haut du casque mais le reste du corps est l’abri. Le régulateur de vitesse s’avère fort utile sur les longues portions d’autoroute, à l’instar du petit vide-poche étanche à ouverture rapide qui trône sur le haut du réservoir, fort pratique pour loger ses tickets et sa menue monnaie. Après s’être familiarisé avec le maniement de l’ordinateur de bord via la mollette située main gauche, on navigue aisément dans les menus permettant de choisir les modes de pilotage et la fermeté des suspensions.

BMW Motorrad GS 1200  29

Imposante, mieux équipée mais plus lourde que la GS standard, la GS Adventure 2014 reste une extraordinaire machine à rouler loin et longtemps pour qui ne craint pas l’engagement physique et budgétaire qu’elle réclame.

Les plus :

Ligne de baroudeuse techno

Qualité de réalisation

Agrément du nouveau boxer

Confort et protection

Les moins

Le tarif

L’inertie dans le sinueux

La bulle teintée qui masque la route

La fiche technique :

Bicylindre à plat 1170 cc refroidi par air/eau

125 ch à 7 750 tr/min

125 Nm à 6500 tr/min

0 à 100 km/h : 3,75 sec

Vitesse maxi : sup. à 200 km/h

Poids en ordre de marche : 260 kg

Réservoir : 30 litres

Hauteur de selle : 890/910 mm

Tarif : à partir de 16 650 €

Texte: Emmanuel Laurent

 

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Un commentaire

    Laisser un commentaire