Logo BlogBMW

BMW, finalement de retour en F1 ?

La donne a-t-elle changé ? En 2019, le directeur d’alors de BMW Motorsport, Jens Marquardt, déclarait que la Formule 1 n’intéressait plus la fameuse marque bavaroise. Aussi respectueux et estomaqué de la technologie présente auprès des motoristes F1, le directeur expliquait que le V6 turbo hybride utilisé dans les monoplaces n’avait rien à voir avec la production générale de l’entreprise, y compris dans sa branche de sport automobile. 

Aujourd’hui, l’arrivée d’un concurrent principal, la popularité de la compétition et surtout, le changement de réglementation moteur en 2026 sont tant de choses qui peuvent laisser penser que BMW pourrait de nouveau être intéressé par un retour en F1. 

Quelles sont les choses qui pourraient pousser BMW à retrouver le microcosme de la F1 après l’avoir quitté en 2009 ? 

Va-t-on revoir ce logo sur les courses de F1 ? 

L’Allemagne en force 

Les succès de Mercedes ont durant plusieurs années, naturellement mis en avant l’expertise allemande dans le sport automobile, comme souvent démontrée dans le passé et à l’instar de ce que la Grande-Bretagne peut produire. Un étendard de l’excellence en Formule 1 qui a probablement poussé d’autres entreprises à sauter le pas vers ce petit monde où seuls les dixièmes de seconde comptent. 

Habituée de l’endurance et pionnière dans le domaine, Audi va découvrir la Formule 1 dès 2026 et tenter de faire de l’ombre à l’un de ses principaux concurrents nationaux, Mercedes. Il ne faudra pas que cette domination commerciale vienne entacher l’essentiel pour la marque aux anneaux, à savoir la performance pure au sein d’un championnat sportif, mais en tant que futur motoriste de l’une des écuries du plateau, et écurie annoncée dans les mois à venir après avoir officialisé son retour, Audi aura fort à faire. 

La marque d’Ingolstadt devra d’ailleurs faire face à un autre motoriste, qu’elle connaît mieux qui quiconque puisqu’il s’agit d’une autre marque phare du groupe de Volkswagen dont elle fait partie : Porsche. La firme de Stuttgart devrait selon toute vraisemblance, associer son nom et fournir un moteur à Red Bull, l’écurie du champion en titre Max Verstappen. Le partenariat ne sera pas uniquement commercial, à l’image des nombreux que possède Red Bull et les autres écuries du plateau avec diverses entreprises de divertissement et d’autres domaines. 

Avec Mercedes, Porsche et Audi présents en F1 en 2026, BMW n’aurait-elle pas envie de sauter le pas et de rejoindre ses plus féroces concurrents ? Un tel changement de cap pourrait s’expliquer par une raison majeure. À savoir un changement de réglementation moteur lors de cette fameuse année. 

Une nouvelle réglementation attirante 

Peu de temps avant la reprise à Spa, prévue comme toujours au calendrier à l’issue de la trêve estivale, la FIA et la Formule 1 ont officialisé les principaux changements techniques et financiers attendus au niveau de la motorisation dans le règlement 2026. Si certains puristes se sont inquiétés d’une éventuelle mise en place d’une balance des performances comme c’est le cas en WEC (la BoP est un système ajustant les performances des moteurs pour une meilleure équité), la F1 devrait bien conserver ce qui fait son essence avec le défi représenté par l’ingénierie et l’innovation. 

Monoplace BMW Sauber

En 2026, tous les carburants seront entièrement durables et représenteront une avancée écologique majeure dans l’histoire de ce sport. Afin de réduire les coûts, le MGU-H sera supprimé et les pièces centrales du moteur deviendront, comme c’est le cas notamment avec les appendices du châssis en cette saison, régulées par des cahiers des charges bien plus importants.

Enfin et parmi les nombreux changements attendus, le système de récupération d’énergie sera bien plus contrôlé qu’actuellement, réduisant l’écart à ce sujet entre les écuries présentes sur la grille en 2026.  

Une popularité exceptionnelle de la Formule 1 

Engagée en Formule E jusqu’en 2021, BMW n’y avait pas trouvé le retour escompté. Il n’en serait clairement pas de même en F1 qui jouit d’une popularité comme rarement observée ces dernières années. Grâce à des duels féroces et une hyper médiatisation du championnat, la F1 apparaît plus bankable que jamais pour les écuries et autres entreprises motoristes.