Logo BlogBMW

Genève – La BMW ActiveE sur la route en bientôt !

BMW poursuit son exploration de la propulsion électrique, dans le cadre du project i, en mode « grandeur nature ». Ainsi en complément des essais sur le terrain qui sont menés actuellement avec plus de 600 MINI E aux États-Unis et en Europe, BMW passe à l’action avec la BMW ActiveE et la mise en œuvre d’une flotte d’essai de plus de 1000 voitures.

L’expérience ainsi acquise permettra d’approfondir les connaissances existantes sur l’utilisation des véhicules à moteur électrique au quotidien et d’en savoir encore plus sur les souhaits des clients. Le retour d’information des clients testeurs de la MINI E et de la BMW ActiveE sera repris directement pour le développement du modèle « I » dès 2013 sous le label d’une nouvelle sous-marque de BMW.

Active E

Débitant une puissance de 125 kW (170 ch) et un couple maximal de 250 Newtons-mètres, cette voiture abat le zéro à 60 km/h en 4,5 secondes et le 0-100 km/h en 9 secondes. Sa vitesse maximale est bridée à environ 145 km/h (90 mph) par l’électronique. On est encore loin de la bride d’un moteur thermique (250 km/h). Dans une utilisation au quotidien, les accumulateurs lithium-ion lui assurent une autonomie d’environ 160 kilomètres. Selon le cycle de conduite FTP 72 américain, l’autonomie est de 240 kilomètres au maximum. À l’instar de la MINI E, la BMW ActiveE est un «conversion car», c’est-à-dire un véhicule électrique décliné d’un véhicule à moteur thermique.

Pour accroître l’autonomie, il a par ailleurs été indispensable de réduire le poids total du véhicule dans toute la mesure du possible. Bien que le concept de «conversion car» impose certaines limites, puisqu’il exige l’intégration d’un nombre de pièces supérieur, les ingénieurs ont allégér la BMW ActiveE au maximum pour atteindre un poids total de quelque 1 800 kilogrammes sur la balance. Les accumulateurs d’énergie sont disposés de sorte à abaisser le centre de gravité et leur répartition flexible favorise par ailleurs la répartition équilibrée des charges sur essieux à raison de 50/50, propre à toute automobile BMW.

La BMW ActiveE a été équipée de pneus à résistance réduite au roulement de la toute dernière génération. Par rapport aux pneus de série mis en œuvre jusqu’à présent, ils permettent de réduire la résistance au roulement de jusqu’à 20 pour cent.

Sur la BMW ActiveE, tous les composants du système d’entraînement électrique sont intégrés dans une carrosserie qui, au départ, n’a pas été conçue pour les accueillir, ce qui entraine une perte de volume du coffre qui atteint 200 litres.

La BMW ActiveE intègre une version de présérie du système de propulsion et de l’accumulateur d’énergie destinés aux futurs modèles électriques. Trois grands accumulateurs d’énergie prennent la place occupée par le bloc-moteur, la transmission aux roues arrière et le réservoir sur une voiture animée par un moteur thermique. Le système d’entraînement est logé directement sur l’essieu arrière pour minimiser l’encombrement.

Lors de la transformation de la BMW Série 1 Coupé en voiture électrique, 350 pièces de conception nouvelle, invisibles à l’oeil de l’observateur, sont intervenues pour assurer, côté carrosserie, que la BMW ActiveE réponde aux mêmes exigences en termes de sécurité en cas d’accident que le véhicule à moteur thermique dont elle est déclinée.

Un des objectifs fixés dans le cadre de la réalisation de l’ActiveE était d’intégrer les batteries sans pénaliser l’espace intérieur. Il a fallu modifier la partie inférieure de l’habillage du tunnel de transmission ce qui a permis d’accroître son volume sans empiéter sur l’habitacle, alors qu’en jouant légèrement sur l’angle de la console centrale, il a été possible de gagner de la place et d’augmenter ainsi la capacité de la batterie.

Pour charger entièrement les accumulateurs d’énergie sur un boîtier mural de 32 ampères, il faut compter quatre à cinq heures. Au bout d’une heure de charge, la voiture atteint une autonomie de quelque 40 kilomètres. En cas de ravitaillement sur une prise secteur classique en Europe, la charge complète des accumulateurs d’énergie prend une nuit.

Ligne un peu revue

La BMW ActiveE repose sur la BMW Série 1 Coupé. Son extérieur se démarque cependant par des touches esthétiques spécifiques : un réseau de circuits imprimés asymétrique, un dessin de couleur gris argenté sur fond d’Electric Blue parcourt toute la carrosserie habillée de blanc alpin, une prise d’air intégrée dans le capot moteur (elle dégage de la place pour l’accumulateur d’énergie logé juste en dessous), bouclier dépourvu de tout échappement, logos «eDrive» sur les flancs ainsi que les naseaux chromés …

Les pneus sont montés sur la jante de 16 pouces de loin la plus légère de la marque, au look doubles branches en V. En outre, une jante de 17 pouces au look aéro à cinq branches est également disponible pour une plus grande sportivité.

A l’intérieur, des surpiqûres bleues apparaissent, accompagnées de bandeaux décoratifs ornés d’une application «ActiveE» qui transpose le dessin caractéristique de l’extérieur à l’univers intérieur. La plaquette du levier sélecteur en noir et bleu vient parachever le concept graphique.

Le combiné d’instruments indique combien de courant est soutiré de la batterie au moment donné ou combien d’énergie y est réinjectée par récupération.

La «jauge à carburant» située en dessous affiche l’état de charge de la batterie. L’ordinateur de bord ajoute, quant à lui, d’autres informations importantes telles que l’autonomie restante. En route, grâce à une représentation schématique du véhicule tenant compte de la conduite momentanée, le conducteur voit si la batterie est en train de se vider ou si de l’énergie y est réinjectée par récupération.