Blog BMW

Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

Que faut-il savoir sur l’assurance auto en 2019 ?

Article sponsorisé.

Chaque année, le marché de l’assurance auto évolue quelque peu et les assureurs font des annonces de changements qu’il est important de prendre en compte. Ces modifications concernent le montant des primes, mais aussi les modalités de sanctions des automobilistes ne respectant pas les règles de l’assurance.

Suivies de près par les professionnels de l’automobile, ces changements intéressent assez peu les particuliers.

Ils peuvent pourtant avoir un impact majeur sur leurs finances. Quelques détails ci-dessous

Les conducteurs sans assurance plus faciles à repérer

Le FVA, fichier des véhicules assurés, est entré en vigueur en janvier ; ce fichier, communiqué aux forces de l’ordre, permet de repérer, grâce à des systèmes de surveillance comparables à des radars, les véhicules dont la plaque d’immatriculation n’est pas recensée par les assureurs.

En effet, pour rappel, tout conducteur a l’obligation de souscrire à une assurance, au minimum l’assurance tiers qui couvre les dégâts causés à un autre véhicule. Des assureurs comme la maaf.frassurent même les jeunes conducteurs pour des tarifs très raisonnables et vous permettent de rouler en toute légalité.

Or, il semblerait que 700 000 véhicules non assurés circulent sur les routes de France, dans l’illégalité la plus complète. Ces véhicules sont responsables de 10% des accidents corporels causés en France.

Les conducteurs roulant au volant de véhicules non assurés peuvent être soumis à des peines lourdes :

  • Amende de 3750€
  • Annulation ou suspension de permis jusqu’à 3 ans ;
  • Obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière ;
  • Interdiction de conduire pour une durée pouvant aller jusqu’à 5 ans ;
  • Immobilisation ou confiscation du véhicule ;
  • Peine d’intérêt général.

Inutile, donc, de se mettre en danger, de mettre en danger les autres, et de risquer des pénalités conséquentes … il vaut mieux être raisonnable dès le début et souscrire à une assurance, même basique. Cette précaution vous sera en outre bien utile le jour où vous serez responsable d’un accident ; vous serez soulagés d’une grande partie des frais de réparation, moyennant une souscription très raisonnable.

Sachez également que les assureurs comme la Maaf proposent des formules intermédiaires qui peuvent être un moyen terme intéressant : Tiers éco et tous risques éco. Bon à savoir, même la formule tiers éco donne droit à des avantages non négligeables : responsabilité civile, dommages corporels du conducteur, assurance 24/24 7j/7.

Hausse  de la prime d’assurance

Comme chaque année, les assurances habitation et les assurances auto connaissent une légère hausse. Selon Fact and Figures, cabinet de référence sur les questions des tarifs d’assurance auto, la hausse demeurera cependant très légère ; il faut compter sur une augmentation de 1 à 2%.

Pour justifier cette hausse, les assureurs mettent notamment en cause une légère augmentation du coût des réparations (hausse des matières premières, coût de la main d’œuvre), ainsi qu’une hausse des accidents de la route nécessitant plus d’interventions.     
Par ailleurs, les assureurs ont vu leur obligation de contribution au Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) passer de 12% à 14% ; soit une somme totale de 33 millions. Créé en 1951, ce fonds aide financièrement les victimes d’accidents provoqués par des personnes non assurées ou non identifiées.

Bercy juge que cette hausse sera malheureusement inévitable, eu égard à  la forte hausse des accidents corporels occasionnés ces dernières années par les automobilistes.

Le FGAO dédommage également les victimes d’accidents provoqués à l’étranger.

Ce fonds est strictement indépendant de l’Etat et est intégralement financé par les assureurs.

Accès aux véhicules connectés

Les assureurs ont entrepris des négociations serrées avec les constructeurs automobiles pour obtenir les accès aux données communiquées par les véhicules connectés.

Cette mesure est intégrée dans un projet de Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), loi dont l’objectif clairement affiché est de proposer une alternative aux moyens de transport « classiques », et plus particulièrement à la voiture individuelle. Ceci afin de diminuer l’empreinte carbone en amorçant la transition écologique de façon efficace, sans agressivité mais avec efficacité. 

Le Parlement Européen va avoir un fort rôle à jouer dans les négociations qui s’annoncent : Adopté le 2 avril, ce projet de loi permettra notamment de généraliser dans l’ensemble de l’Union Européenne les fonds de garantie intervenant si les assureurs ne sont pas solvables, et d’harmoniser entre tous les Etats membres de l’UE le niveau de garantie minimale.

Tous ces changements doivent inciter les conducteurs à rouler dans le respect de la législation, et surtout à se mettre en relation avec un assureur compétent pour leur permettre de rouler en toute sécurité, sans se mettre ni mettre les autres en danger.

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook
Instagram