BLOG BMW

Visite du Musée BMW de Munich – Episode 1

Si vous décidez d’aller à Munich, en dehors de visiter la ville qui est très accueillante, il vous faut aller faire un tour au musée BMW, surtout en cette année spéciale qui célèbre les 100 ans de la marque. Voici une visite guidée pour vous aider à préparer votre voyage.

Pour y aller

Munich se situe à 440 kilomètres de Mulhouse et de 380 kilomètres de Strasbourg. En venant de Mulhouse, vous pouvez passer à travers la Suisse (avec à la clé l’achat de la vignette de péage, valable une année pour 40 Francs Suisse – 37 euros). Selon Mappy, il vous faudra débourser 45,5 euros de péages, faire 439 km en 4 heures 45 minutes de route.

Sinon, il y a une petite astuce qui consiste à utiliser un trajet qui évite les péages et longe la Suisse. Il vous faudra alors 5 heures de route et 417 kilomètres, sans vignette.

Les autoroutes, non limitées par endroit pour ce qui est de la vitesse, sont en bon état et gratuites mais fortement embouteillées selon les heures. Pour le GPS, l’adresse du Musée est Lerchenauer Strasse. Un parking, situé sous le Welt, vous accueille.

Pour ceux qui arrivent en avion, l’aéroport de Munich vous accueille mais nécessitera de prendre un taxi (comptez 60 euros au moins) ou le train « S Bahn » S1 ou S8 (urban train). A la station « Marienplatz », il faut changer et prendre le métro U3 et descendre à « Olympiazentrum. »

Sur place

Ca munich-museey est, vous êtes arrivé devant le musée ? Alors vous devriez avoir dans votre dos le Welt, au-dessus du musée le fameux immeuble « 4 cylindres » (siège social inauguré le 18 mai 1973) et à coté une des usines d’assemblage. C’est à quelques mètres de là que fut fondée, le 7 mars 1916, la « Bayerische Flugzeugwerke » l’ancêtre de BMW qui donnera naissance à notre marque préférée par la suite.

Avez-vous téléchargé l’application qui vous permettra de visiter le musée en audio-guide, en français ? non ? alors faites le avant de partir surtout si votre forfait de téléphone n’est pas gratuit en matière de données à l’étranger, sinon l’addition pourrait vous piquer un peu les yeux à votre retour à la maison.

Vos billets sont à prendre aux caisses qui se situent à gauche en entrant :
– Entrée plein tarif : 10.00 €
– Tarif réduit pour les Club officiels, les étudiants de moins de 27 ans, les enfants entre 6 et 18 ans, les retraités : 7.00 €
– Groupe (min. 5 personnes) : 9.00 € par personne
– Famille (max. 2 adultes et 3 enfants de moins de 18 years): 24.00 €

C’est un détail, mais n’espérez pas entrer avec un chien ni moins de 30 minutes avant l’heure de fermeture.
Le musée est ouvert du mardi au dimanche, de 10 heures à 18 heures et fermé du 24 au 26 décembre et les 31 décembre et 1er janvier.

Que la visite commence  : House of Motor Sport.

Le musée se compose d’une boutique souvenir et de deux sections, une exposition temporaire qui retrace les 100 ans de la marque à travers 100 « pièces » et une seconde, permanente, qui se décompose en catégories : art cars, roadster, brand, design, motorsport, technology, company, motorcycle, séries.

Nous allons vous les faire découvrir petit à petit, en détail, à travers toute une série d’articles à venir. On commence par la partie Motor Sport.

L’entrée du musée

House of Motor Sport

Dans cette section du musée BMW, on retrouve les voitures qui ont marqué l’histoire de la marque en course.

BMW M3 E30

C’est son anniversaire à elle aussi cette année, alors on lui donne la priorité. Je veux parler de la M3 E30 qui fête ses 30 ans. Dès 1987, et pendant 6 années qui ont paru très longues à la concurrence, elle a gagné a peu près partout où elle a été engagée : 60 championnats nationaux sur route, 7 en course de côte, 8 victoires aux 24 heures du Nurburgring et de Spa, le Tour de Corse en championnat du monde des rallye, plusieurs championnats nationaux et mondiaux de voitures de production… Bref, ce fut LA voiture à battre pendant longtemps, encore plus que son aînée, la 635.

Brabham BT 54 Turbo

visite-musee-bmw-munich-15Normalement, c’est la BT52, championne du monde de F1 en 1983 avec Nelson Piquet qui est présentée au musée BMW, mais cette dernière était en cours de préparation pour un roulage… du coup, c’est sa descendante, moins prestigieuse, la BT 54, qui est sous les projecteurs. Sponsorisée par Olivetti, elle marque la quatrième année de collaboration (1985) entre BMW et Brabham.

Cette année là, aux cotés de Piquet, on découvre François Hesnault qui sera remplacé par Marc Surer après quatre grand prix. Un début de saison « compliqué »  empêche la BT 54 de briller et elle progresse au point de gagner enfin lors du grand prix au Circuit Paul Ricard, ce qui sera sa seule réussite cette année là, en 17 courses…

Son 4 cylindres turbo à 16 soupapes développait entre 870 et 920 en course et entre 1040 et 1100 chevaux en qualifications pour un poids de 500 kilos et une vitesse de pointe de 340 km/h.

WR 500

Le 28 novembre 1937, Ernst Jacob Herne veut une nouvelle fois tenter de briser le record du monde de vitesse avec une moto BMW totalement carénée. Au final, le chrono relève une vitesse de 279,503 km/h ! Il faudra attendre 14 ans pour pour qu’il soit dépossédé de son titre.

Moteur M49

bmw-museum-musee-40En 1972, BMW crée sa propre société de sport automobile : Motorsport GmbH, devenue M GmbH (pour les M3 et compagnie). Les ingénieurs commenceront par développer un moteur destiné à la Formule 2 et que l’on retrouvera par la suite dans des voitures de sport.

Ils ont aussi oeuvré à partir du 6 cylindres en ligne né en 1968 pour les voitures haut de gamme, dont le M49 et ses 4 soupapes par cylindres, disposées verticalement et parallèlement dans la culasse, tandis que les arbres à cames sont entraînés par une double chaîne. Au final, il atteindra 440 chevaux en version atmosphérique et permettra à la 3.0 CSL de remporter six fois le championnat d’Europe entre 1973 et 1979. On le retrouvera aussi aux Etats-Unis, en course IMSA et en 1976 dans le championnat du monde des voitures de sport.

Enfin, une version de 3,2 litres suralimentée par un turbo  montera jusqu’à 950 chevaux…

Texte et photos : Philippe HORTAIL

A voir aussi sur place dans l’espace Motor Sport du musée BMW :

 

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Laisser un commentaire