BLOG BMW

Que faut-il savoir sur les BMW Série 1 d’occasion?

Article sponsorisé / Comment trouver la bonne occasion? Que faut-il savoir sur cette voiture? Quel modèle choisir? Autant de questions que se posent les potentiels clients sur le marché de l’occasion.

Chez BMW, la série 1 E87 (2004-201) est un modèle qui a connu un vif succès et qui, par conséquent, est fortement représenté dans l’univers des véhicules d’occasion.

Serie 1 e 87 3 portes

Les Série 1 dans leur ensemble

La Série 1 dans sa première phase est apparu en 2004 avec ses feux antibrouillards avant ronds. Les 3 motorisations essence bénéficiaient du 4 cylindres atmosphérique : la 116 i (115 ch), 118i (129 ch), 120i (150 ch).

Le diesel était représenté par les 4 cylindres turbo des 118d (122 ch) et 120d (163 ch).

L’année suivante débarque une version encore plus dynamique avec la 130 i et son six cylindres atmosphérique de 3 l et 265 ch…

La deuxième phase relooke quelque peu la face avant mais la véritable évolution se fait au niveau des motorisations. Chez les diesels, la nouvelle architecture des moteurs permet d’augmenter la puissance (143 ch pour la 118d et 177 ch pour la 120d) tout en diminuant la consommation de carburant et les émissions polluantes. Un diésel sportif voit même le jour avec le 123d double turbo qui développe une puissance de 204 ch.

Du côté des essence, la version 135i  (voir essai ici) apporte également un coup de tonus à la gamme grâce à son 6 cylindres essence biturbo de 3 litres qui développe 306 ch voire 326 ch avec le kit performance. La sportive par excellence est bien entendu la Série 1M de 340 chevaux qui a été réalisé en nombre limité. Le châssis a été entièrement modifié et on note avec plaisir la présence d’un pont autobloquant qui fait défaut à la 135i.

C’est à cette occasion que BMW dévoile alors une gamme plus étendue avec la 3 portes avec hayon (E81), le coupé (E82) et le cabriolet (E88).

Le diesel en vogue sur le marché de l’occasion

Sur le marché de l’occasion, les modèles diesels sont les plus répandus car ils sont à la fois très polyvalents et très économiques en carburant. Deux éléments qui correspondent à la clientèle actuelle. Les points à contrôler sur l’ensemble des moteurs diesels sont un entretien à jour et suivi depuis la 1ière date de mise en circulation, vérifier les échéances de maintenances disponibles dans l’ordinateur de bord. Il est important de faire attention aux différences de teintes au niveau des éléments de carrosserie (un capot et une aile pas tout à fait de la même couleur peuvent expliquer un choc antérieur). L’usure des pneumatiques doit être régulière : une usure vraiment prononcée d’un côté du pneu montre que le véhicule doit subir un réglage des trains roulants ou que la pression des pneus Runflat était trop faible, ce qui a pour effet de les dégrader.

L’usure des pièces

Le filtre à particules est une piè1351ce d’usure qui se remplace à environ 200 000 km mais en cas de courts trajets trop réguliers ou de maintenances effectuées avec une huile non conforme sa durée de vie peut être divisée par trois. Cette opération a un coût de 2 000€ environ et peut engendrer des dommages moteurs importants si elle n’est pas faite à temps.

Pour les modèle disposant de la boîte automatique, elle doit être vidangée à 100 000 km avec un remplacement du filtre à huile. C’est une opération coûteuse (900€) mais nécessaire pour garantir la fiabilité et le bon fonctionnement de celle-ci. Une boite qui donne des signes de faiblesse (comme des à-coups) est déjà fortement endommagée et il se peut qu’elle ne puisse être réparée. Le remplacement de la boite de vitesse se chiffre aux alentours de 7 000€. En revanche, les boites  mécaniques ne sont pas concernées par ce qui précède.

Une couleur bleutée des disques de freins traduit une surchauffe des freins et donc une conduite de l’ancien propriétaire plutôt « brutale ». La voiture n’a pas été ménagée.

Si l’aide au parking ne fonctionne pas, cela peut traduire une entrée d’eau dans le coffre. En effet le boitier électronique qui gère ça est situé sous une bouche d’aération de l’habitacle et peut laisser passer un peu d’eau.

Pour les modèles 135i et 1M les ponts arrière sont à surveiller régulièrement (niveau et vidange à effectuer régulièrement).

Enfin, point important, soyez vigilants quant à une usure prématurée des chaînes et pignons de distribution qui peut entrainer une casse du moteur.

Pour un achat en toute tranquillité, avec une voiture révisée et garantie, rendez-vous chez notre partenaire BMW Station 7.

Poursuivez la discussion sur le forum...

Un commentaire

  1. pierre

    une vraie « petite » BM. en effet cette Série 1 ….on y retrouve tous les ingrédients de la marque !
    avec en prime une tenue de route vive et précise qu’on ne retrouve plus sur la F20 adoucie coté suspension .

    Par contre, faudrait pas passer sous silence les problèmes de chaines de distri. qui affectent les moteurs Diesel des versions « restylées » et qui deviennent une tare de la marque coté fiabilité.

Laisser un commentaire