Blog BMW

Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

Essai BMW X4 : tiré à quatre épingles

BMW innovait en lançant en 2014 la première génération du X4. Ce véhicule proposait une hauteur de caisse importante façon SUV et un look très dynamique rappelant les coupés de la marque. De quoi rendre plus accessible aux côtés du grand frère X6 le segment novateur des SAC (pour Sport Activity Coupé). Quatre ans plus tard, la concurrence s’est mise à la page. La seconde génération du label débarque ainsi avec une plateforme dernier cri et des équipements high-tech hérités de la dernière BMW X3 présentée en 2017. La firme Munichoise a choisi les routes de l’ouest Corse pour notre essai BMW X4.

Nouveau look pour l’arrière du X4. 

L’élégance à l’honneur

La BMW X4 a beau croiser un SUV avec un coupé,  le constructeur allemand la considère comme une « voiture de race ».  Il est vrai qu’avec ses lignes tendues et ses surfaces vitrées réduites, difficile de passer inaperçu en X4 dans la circulation. Une proue plus affirmée avec un double haricot imposant dans la lignée des dernières productions de la marque contribue à son look affirmé. Les feux arrière à la partie supérieure teintée de noir adoptent la dernière identité visuelle de la firme. Du côté des dimensions, cette nouvelle génération du X4 plus large de 37 mm, plus longue de 81 mm et plus basse de 3 mm réduit dans la manœuvre son Cx  à 0,30. Ces millimètres supplémentaires se ressentent dans l’habitacle avec plus d’espace pour les passagers et un volume de coffre en hausse de 25 litres. L’ambiance de l’intérieur centrée sur le conducteur rappelle celle de la BMW X3 dont le tableau de bord est similaire, tout comme le système d’infodivertissement doté pour la première fois sur le X4 d’un écran tactile. L’instrumentation se modernise elle aussi, en passant des aiguilles traditionnelles au numérique avec un écran pensé pour intégrer un maximum d’informations. Constructeur premium oblige, le catalogue regorge d’options même sur les finitions les plus cossues. L’offre comporte entre autres l’Apple CarPlay dans le pack Audio à 1200€, les aides à la conduite, la sellerie cuir facturée 1400€ et l’affichage tête haute affichée 1000€.

Quand dynamisme rime avec confort

Vous l’avez compris : avec son design suggestif, la BMW X4 ne s’adresse pas au même public que la BMW X3. Cela se traduit par un comportement routier plus intéressant que celui de son homologue partageant sa plateforme CLAR. Un exercice loin d’être gagné d’avance lorsqu’il s’agit d’un véhicule surélevé. Détail intéressant : son poids baisse en moyenne de 50 kilos par rapport à la version sortante malgré ses dimensions en hausse. Les ingénieurs ont greffé au X4 un tarage de suspension plus ferme. Les clients les plus exigeants signeront pour le différentiel M Sport réglable sur trois niveaux et l’option Select Drive offrant des amortisseurs pilotés. Autres éléments favorisant le plaisir de conduite : la direction à démultiplication variable, la transmission intégrale xDrive et la boîte automatique huit vitesses. Contrairement au X3, ces dernières sont offertes de série sur le X4. Au volant des versions 30i (sans plomb 252 chevaux) et 30d (gazole 265 chevaux) essayées à l’occasion de notre essai en Corse, la BMW X4 s’est montrée à l’aise sur les petites routes. Le SAC n’est pas perturbé par une hausse de rythme tant au niveau du freinage que du sous-virage habituellement prononcé sur ce type d’auto. La boîte automatique huit rapports anticipe correctement les attentes du conducteur avec des passages discrets en conduite coulée et des changements rapides avec des régimes plus élevés en mode Sport. Les déclinaisons M40i et M40d poussent la sportivité un peu plus loin avec un mode Sport +. L’essence 30i offre de bonnes performances, même si le diesel 30d au silence de fonctionnement respectable et au meilleur agrément de conduite sera sans doute le plus vendu.

Un avenir prometteur

Face à une concurrence maintenant établie, la BMW X4 se devait de progresser. C’est chose faite avec cette nouvelle génération plus élégante, mieux équipée et plus dynamique. La gamme débute à 50 700€, elle est segmentée par cinq finitions et des puissances allant de 184 chevaux à 326 chevaux en donne pour tous les goûts. La version la plus onéreuse M40d atteint quant à elle 76 200€. Son homologue essence M40i (354 chevaux) débarquera dans quelques mois.

Texte et photos : Adrien Raseta

LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook
Twitter
Instagram