Blog BMW

BMW E-Call
Boutique Accessoires
Je réserve un essai
Occasions BMW

BMW Motorrad : Focus sur l’E-Call

Novateur dans le domaine, BMW exporte sa solution d’appel d’urgence et de gestion des accidents sur sa division Motorrad. Comment marche le E-Call? Explications.

Un accident est vite arrivé. Et les secours aussi, doivent pouvoir vite réagir. En proposant en option un bouton SOS, qui, une fois activé, appelle automatiquement le centre d’appel BMW, la Marque montre sa volonté de rassurer les propriétaires de motos. Jusqu’alors réservé aux véhicules à quatre roues, qui ont enregistré une augmentation de 50% de la réactivité des secours grâce au système, les deux roues bénéficient maintenant de cette fonctionnalité.

Le centre d’appel BMW collecte, une fois l’appel SOS lancé (automatiquement ou manuellement), des informations précises sur la position de la moto. Les capteurs de la moto communiquent sur l’état du deux roues. Puis un opérateur essaie de contacter la victime au plus vite, car les minutes sont comptées. Nul besoin d’un casque connecté, car le guidon est équipé d’un micro et d’un haut parleur spécifique au système E-call. En parallèle, les secours sont prévenus et obtiennent les coordonnées GPS de l’accident ainsi que des précisions utiles à la prise en charge des accidentés. Il ne s’agit plus d’un simple contact à la centrale du Samu, mais plutôt d’un outil permettant d’établir un pré-diagnostic sur le type d’accident et sa gravité. Ce temps gagné est précieux pour les médecins.

La plupart des scénarios d’accident sont couverts par E-Call

On compte plusieurs situations pré-paramétrées. L’appel d’urgence s’active automatiquement lorsqu’une chute, ou qu’une collision frontale à grande vitesse est détectée. La reconnaissance de ce scénario alerte directement les secours, sans chercher à joindre le conducteur.

 

Moins grave, une chute à petite vitesse ou un impact léger aura pour conséquence d’appeler le service. Le conducteur peut annuler la communication, ou entrer en contact avec un opérateur afin d’évaluer la gravité de l’accident.

L’autre situation est celle d’une activation manuelle du service. A l’arrêt et le contact mis, le conducteur établit une communication vocale avec le centre de sauvetage en faisant un appui long sur le bouton SOS.

 

L’appel d’urgence intelligent peut être utilisé en Allemagne, en Belgique, en France, en Italie, à Monaco, en Autriche, en Pologne, au Portugal, à Saint-Marin, en Espagne et à la Cité du Vatican pour le moment. La disponibilité de l’option sur la gamme est appelée à s’étendre au premier semestre 2018.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Restez connectés
Facebook
Twitter
Instagram