BLOG BMW

BMW: la Série 4 Cabriolet au Salon de Los Angeles

Série 4 deuxième… ça tourne. Après la version coupé présentée au Salon de Francfort, vue à Goodwood, et dont vous découvrirez l’essai prochainement, BMW dévoilera dans un mois au salon de Los Angeles son modèle cabriolet.

BMW Série 4 cabriolet 10

Un toit rigide escamotable

BMW Série 4 cabriolet 3Première information que nous délivre le constructeur bavarois, le toit rigide escamotable de la Série 3 cabriolet est conservé. Il se déplie en trois parties en 20 secondes, soit trois secondes de mieux que sa devancière. Pas besoin de s’arrêter pour profiter des cheveux au vent, mais il ne faudra pas excéder cependant les 18 km/h pour ouvrir la capote…donc rouler au pas. Lorsqu’on fait le choix d’un toit rigide, difficile de garder la ligne offerte sur le coupé mais BMW s’en sort plutôt bien. Avec un ciel de pavillon entièrement habillé et doté d’un éclairage intérieur additionnel, BMW annonce qu’on se retrouve dans des conditions similaires à celles du coupé. Ses mensurations restent quasi-identiques par rapport à sa soeur « Coupé », car seulement 10 mm les différencient en hauteur. En toit en place, la cabriolet dispose du même Cx (coefficient de traînée) de 0,28 et passe à 0,33 lorsque la capote est ouverte. Après sa taille, son poids: Sur la balance ce cabriolet affiche 20 kg de moins que sa devancière mais 230 kg de plus que la Série 4 coupé.

Un coffre plus grand que la Série 3 Cabriolet

BMW Série 4 cabriolet 5Autre détail qui a son importance dans l’univers du cabriolet, quelle place reste-t-il dans le coffre? Une fois encore, la Série 4 fait mieux que la Série 3, avec 220 litres lorsque le toit est rangé (soit un gain de 10l) et 370l au lieu des 350l de la Série 3 avec le toit fermé. Certes, en comparaison avec les cabriolets de ses concurrents qui ont opté pour des capotes en toile comme sur l’Audi A5 ou le Mercedes Classe E, BMW propose un volume plus petit. Parmi les évolutions, on note le filet anti-remous (de série), revu et plus large sur ses côtés, et le nouveau chauffage de nuque réglable sur trois niveaux. Le filet anti-remous est désormais plus petit, plus léger et plus facile à manier et peut se ranger derrière la banquette arrière. BMW a établi cinq niveaux de finitions : l’entrée de gamme (Lounge), Sport, Luxury, Modern et M Sport. BMW conserve également ses valeurs sûres en terme de confort avec le ConnectedDrive et son Efficient Dynamics.

Une motorisation identique à la Série 4 Coupé

Côté motorisation, la Série 4 Cabriolet disposera des même blocs et des même transmissions que la version coupé. Avec sa surcharge pondérale par rapport au Coupé, la Série 4 Cabriolet voit ses performances revues à la baisse. Sur le 0 à 100 km/h, la 420d réalise 8,2 secondes (7,5s pour le coupé), la 428i 6,4 s contre 5,9 s et la 435i 5,6 s au lieu de 5,4s. Pour la consommation de carburant, on perd en moyenne 0,2 l/100 km par rapport au coupé. Pour exemple, la 435i coupé consomme 7,9 l/100 km contre 8,1l pour la 435i Cabriolet.

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Un commentaire

    Laisser un commentaire