BLOG BMW

BMW 507: Un petit trésor chez Station 7

BMW cache de vrais pépites parmi les nombreux modèles que la marque allemande a développés. La 507 qui a été construite entre 1956 et 1959 en fait partie même si elle a failli coûter cher à la firme bavaroise. Nous avons eu la chance de faire un shooting photo de la Belle qui était de passage dans les locaux de la concession Station 7. Flashback sur les années sixties…

BMW 507 3

Albrecht Graf Götz, le designer de la 507

Il aurait eu 100 ans en janvier dernier. Le designer allemand Albrecht Graf Götz. Passionné de voitures dès l’âge de 5 ans, ce jeune allemand issu d’une famille aristocratique va connaître plusieurs petits boulots lors de son exil aux Etats-Unis avant de prendre un garage. Sur un châssis Mercury, il construit sa première voiture, un coupé deux portes nommé « Paragon ».

stage-asphalte

Il rencontre beaucoup plus tard le renommé designer Raymond Loewy, qui lui offrira une formation et l’emploiera dans le studio Studebaker en Indiana. Il crée en 1953 sa propre boite de conception. C’est à ce moment-là qu’il fait la connaissance de Max Hoffmann, l’importateur général de BMW en Amérique. Hoffmann fera le lien entre Götz et la maison mère à Munich pour la construction d’une grande voiture de sport. En 18 mois, nait alors la BMW 507. Cette voiture d’exception fera sa première apparition mondiale dans l’hôtel de New York Waldorf-Astoria en 1955 avant de connaître un véritable succès au Salon de Francfort.

BMW 507 44

254 exemplaires seulement

Construite entre 1956 et 1959, la 507 n’a été produite qu’en 254 exemplaires, d’où la chance de BlogBMW d’avoir pu en approcher une. Ces oeuvres d’art made in BMW sont généralement chouchoutées par leur propriétaires et sont donc parfaitement restaurées. Lors d’une vente aux enchères à Londres, un exemplaire a été négocié à plus de 400 000 euros. Pourtant lors de sa sortie, la 507 a failli coûter cher à la firme bavaroise. Elle était destinée à donner un nouvel élan à BMW dans un coupé sportif. Malgré la reconnaissance du public, son coût élevé allait porter préjudice au modèle et ce fut un réel échec commercial. En 1959, les pertes du groupe allemand s’élevaient à 15 millions de Deutsch Mark. Il faut dire que son compatriote germanophone, Mercedes, sortait dans le même temps la 300 SL « Papillon ».

BMW 507 42

La 507 s’appuyait sur le châssis réduit de 35 cm  de la 503, créée également par Albrecht Graf Götz. Elle disposait d’une coque entièrement fait main en aluminium. Quant à la motorisation, la marque avait choisi un V8 16S incliné à 90° de 3,2l développant entre 150 et 195 chevaux et qui permettait d’atteindre la vitesse de pointe de 190 km/h.

journée-open-copiev2

La BMW 507, la voiture de Fantomas

 La légende raconte que le modèle utilisé pour le film Fantomas était la voiture personnelle de Jean Marais. L’acteur français était un grand amateur de voiture de sport et notamment de BMW en particulier. Une autre star a roulé avec une 507, le King en personne, Elvis Presley. Il a eu deux exemplaires de ce modèle, une rouge et une blanche, mais n’en a jamais été propriétaire. Il les louait.

Retrouvez toutes les photos ci-dessous de la 507 présente à Station 7, qui a fait le Tour Auto avec à son bord, Serge Naudin, directeur de BMW France et Patrick Lucas, Attaché de presse BMW France. 

Si vous voulez l’entendre ronronner…regarder cette vidéo:

  • Nos dernières vidéos...

  • Le BMW ConnectedDrive expliqué en vidéo

  • Essai de la BMW Série 2 Gran Tourer

  • BMW Genève 2016

  • La BMW Série 2 Active Tourer face à la BMW Série 2 Gran Tourer

  • Poursuivez la discussion sur le forum...

    Laisser un commentaire